Comment créer une entreprise ? Le guide complet en 14 étapes




Lancer une entreprise, c’est découvrir un nouvel univers dans lequel vous devez apprendre à vivre et à naviguer. Du choix de votre idée de business à la création d’un site internet, en passant par la promotion de votre marque, il existe plusieurs étapes essentielles pour démarrer votre affaire.


Définir une stratégie en amont, bien que cela représente beaucoup de travail, vous aidera à surmonter les difficultés tout au long de votre parcours et à atteindre sereinement vos objectifs. Ce guide complet vous expliquera tout ce que vous devez savoir sur comment lancer une entreprise et vous donnera des clés pour bien commencer cette expérience enrichissante.



Comment créer une entreprise ?


  1. Définissez et peaufinez votre idée de business

  2. Trouvez un nom d’entreprise

  3. Créez un site Web professionnel

  4. Faites une étude de marché

  5. Rédigez un business plan

  6. Préparez un pitch deck

  7. Choisissez un statut juridique

  8. Sécurisez le capital et le cash-flow

  9. Étudiez la concurrence

  10. Développez une stratégie de branding

  11. Officialisez votre entreprise

  12. Organisez votre comptabilité

  13. Construisez une équipe

  14. Faites la promotion de votre activité



01. Définissez et peaufinez votre idée de business


Si vous avez décidé de vous lancer et de créer votre entreprise, c’est parce que vous avez eu une idée de business géniale. Ce moment de révélation provoque une poussée d’adrénaline et vous donne l’impression de participer à quelque chose qui vous dépasse.


Cependant, ne perdez pas de vue que la réalisation de la plupart des idées demande du temps, de l’argent et, parfois, une prise de risque. Vous devrez peaufiner votre idée et la tester pour avoir la garantie qu’il s’agit d’une option viable. Si vos finances sont limitées, découvrez ces exemples d'idées de business à créer sans argent et qui vous permettent de démarrer rapidement votre activité.



Exemples d’idées de business


Créer une entreprise de dropshipping


Lorsqu’on souhaite lancer une petite ou une moyenne entreprise (PME) avec un petit budget, le dropshipping est une excellente solution. En effet, il s’agit d’un type de vente au détail qui vous permet de vendre des produits sans avoir à gérer votre propre stock. En d’autres termes, votre travail principal consistera à faire la promotion des produits et à les vendre. Les fournisseurs se chargeront d’effectuer le reste.


Si une activité de dropshipping vous intéresse, démarrez le processus d’approvisionnement en vous mettant en relation avec des fournisseurs dropshipping et choisissez vos produits. Ensuite, ajoutez ces articles à votre site e-commerce pour que vos clients puissent les acheter. Une fois la commande payée, vous en transmettrez les détails à votre fournisseur, qui se chargera de son traitement et de son expédition.


Le plus important avec le dropshipping est de sélectionner judicieusement les produits à proposer à la vente sur son site. On conseille souvent de vendre ce que l’on connait, mais le secret pour réussir dans le commerce est de vendre ce que l’on aime. Cela vous permettra de renforcer votre engagement, et celui de vos clients, envers votre entreprise.



créer une entreprise de dropshipping


Vente d’articles avec impression à la demande


Créer une entreprise d’impression à la demande consiste à travailler avec un fournisseur qui imprimera vos designs sur des articles vierges, comme des t-shirts ou des mugs, et les expédiera aux clients. Il s’agit d’une excellente manière d’apposer votre griffe sur des produits et de les vendre en ligne. C’est également un moyen pour les artistes freelance et les designers de pouvoir vivre de leur créativité.


Vous pouvez également utiliser l’impression à la demande pour étendre des idées de business qui existent déjà. Si, par exemple, vous avez choisi de créer une boutique en ligne, vous pouvez vendre des articles portant votre propre logo à côté de vos produits habituels. Vous pourrez ainsi gagner de l’argent en ligne tout en renforçant l’identité de votre marque.



créer une entreprise de print on demand


Offrir des services professionnels


Il existe deux types de business : les produits et les services. Si vous choisissez de créer une entreprise de services plutôt que de vendre des produits, vous devrez monnayer vos talents et vos savoir-faire.


Commencez par trouver une idée de business dans le domaine des services : par exemple, coach sportif, rédacteur, wedding planner ou menuisier. Ensuite, créer un site Web pour vendre vos services. Vous pouvez même offrir la possibilité aux clients de réserver vos prestations directement en ligne grâce à un logiciel de réservation en ligne.



créer une entreprise de service


Définir son objectif


Les exemples cités ci-dessus vous inspirent ? Prenez du recul et réfléchissez à la motivation qui guide vos choix. Il est certes important de savoir ce que vous allez vendre et à qui, mais il est tout aussi important de savoir pourquoi.


Pour commencer, répondez à la question suivante : « Votre idée répond-elle à un besoin personnel ou à un besoin du marché ? » S’il est vrai qu’il est primordial que votre idée corresponde à vos passions, il est également crucial qu’il existe une demande du marché pour ce produit ou ce service. Pour voir votre idée de business prospérer, vous devez l’envisager en termes d’évolutivité et de besoin à long terme pour les membres de votre coeur de cible.



Tester son idée


Avant de lancer votre idée sur le marché, vous avez tout intérêt à la tester d’abord dans la vie réelle. Vous pouvez, par exemple, organiser des groupes de discussion ou des sondages et des entretiens pour récolter des informations.


Une autre stratégie consiste à créer une landing page (ou page d’atterrissage) pour votre public cible et d’observer combien de clics vous générez. Cette solution ne coûte pas cher et elle vous permettra de mesurer la demande client sur le marché et l’intérêt suscité par votre idée de business.


Si vous constatez que votre idée n’éveille pas l’intérêt de clients potentiels, il vous faudra à ce moment-là revoir vos choix. Réfléchissez à la manière dont vous pourriez redéfinir votre idée pour apporter quelque chose de nouveau aux consommateurs ou dont vous pourriez l’adapter pour répondre plus directement à leurs besoins.



02. Trouvez un nom d’entreprise


Votre idée de business tient la route ? Il est à présent temps de passer à l’étape suivante : trouver un nom d'entreprise.


Il s’agit de l’une des étapes les plus cruciales du démarrage d’une entreprise. Tout d’abord, le nom de votre entreprise la suivra partout, et influencera votre marketing et votre stratégie de marque. De plus, un nom accrocheur créera une forte impression sur de potentiels clients.


Maintenant que l’importance de trouver le bon nom commercial a été démontrée, il existe plusieurs méthodes pour y parvenir.



exemple de nom d'entreprise


Utiliser un générateur de nom d’entreprise


Un générateur de nom d’entreprise vous permettra de dégager quelques idées qui vous serviront de point de départ pour trouver votre nom commercial. Pensez à un mot ou deux qui décrivent au mieux votre affaire et saisissez-les dans l’outil. Pendant cette étape, nous vous conseillons d’utiliser des termes descriptifs qui transmettent ce que votre entreprise représente à vos yeux, comme « rapide », « brillante » ou « innovante ».

Ensuite, vous pouvez affiner vos choix en effectuant quelques recherches sur le marché et en étudiant les noms adoptés par vos concurrents. Cela vous aidera à évaluer la personnalité générale et le ton des autres marques de votre secteur.



Créer un nom mémorable


Nat King Cole chantait « Unforgettable, that’s what you are… » (Inoubliable, voilà ce que tu es). Les entrepreneurs en herbe ont tout intérêt à s’inspirer de ce grand classique et à trouver un nom d’entreprise qui laisse une empreinte indélébile dans l’esprit des consommateurs. Il vous faut un nom court et simple à retenir pour le public, qui vous retrouvera ainsi plus facilement.



Choisissez un nom évolutif


Sans être devin, il existe une méthode qui consiste à choisir un nom qui peut se développer à l’avenir, en même temps que votre entreprise. Vous devez pour cela envisager toutes les voies différentes que votre entreprise pourrait emprunter dans un futur proche. Il peut s’agir d’un changement de situation géographique, de niche ou d’offre de produit. Vous réaliserez alors peut-être que donner un nom de lieu, de spécificité ou de type de produit à votre entreprise pourrait vous freiner si vous souhaitez vous développer. Votre nom doit à la fois être assez spécifique pour distinguer votre marque des autres, mais pas si spécifique qu’il vous empêche d’évoluer.



Racontez votre histoire


Les récits expriment des idées universelles qui interpellent les personnes et créent des liens entre elles. Sur la même ligne, incorporer votre histoire de marque dans votre nom d’entreprise peut provoquer certaines émotions chez votre public, et ainsi attirer de nouveaux consommateurs.


Les produits pour le corps Ushuaïa, par exemple, évoquent la ville argentine du même nom et ses paysages grandioses. Alors que la marque est française, son nom et l’exotisme qu’il dégage font partie de son succès.



Vérifiez la disponibilité du nom


Les créateurs d’entreprise doivent avoir conscience des enjeux légaux qui entourent les noms de société. Il faut vous assurer que personne n’a déjà enregistré le nom d’entreprise que vous souhaitez utiliser. Pour cela, il vous suffit de faire une recherche rapide dans la base de marques de l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle). Vous pourrez ainsi vérifier si une marque est déjà enregistrée pour une autre entreprise concernant des produits ou des services semblables à ceux que vous souhaitez commercialiser.


Outre le nom commercial, il vous faudra également vérifier un autre point : le nom de domaine. En effet, vous souhaiterez probablement créer un site Web pour vendre et promouvoir vos produits ou vos services. Votre nom de domaine (également appelé adresse en ligne) sera certainement identique au nom de votre entreprise. Vous devez donc vous assurer que celui-ci est bien disponible. Pour ce faire, effectuer une recherche de nom de domaine.



trouver un nom de domaine


03. Créez un site Web professionnel


Au vu du nombre toujours grandissant d’internautes, posséder un site Web est une nécessité absolue pour lancer son entreprise. Aussi bien les clients potentiels, les investisseurs que les partenaires vont visiter votre site. Il s’agit donc d’une opportunité pour faire une bonne première impression.



Trouvez un template de site Web d’entreprise


Commencez à construire votre site internet en sélectionnant un template de site Web d’entreprise conçu par des professionnels. Personnalisez-le pour répondre à vos besoins et à ceux de votre clientèle. De la technologie à l’immobilier, en passant par la finance et le domaine légal, parcourez les différentes catégories de modèles pour votre entreprise. Réfléchissez à ce que votre site internet doit exprimer et comment sa présentation vous servira à atteindre vos objectifs. Pour vous inspirer, jetez un œil aux meilleurs sites internet crée sur notre plateforme.






Trouvez un hébergeur Web et un nom de domaine


Une fois votre template adapté à vos attentes, vous pourrez passer à l’étape suivante : héberger un site internet perment de rendre le site visible aux yeux du public. Ce processus comprend deux volets.


Tout d’abord, vous devrez choisir un hébergeur Web. Pour faire simple, il s’agit d’un outil qui stocke les données de votre site pour qu’elles soient accessibles sur le Net. Wix est le leader des plateformes d’hébergement Web pour les PME. De plus, Wix propose un hébergement de site Web gratuit, sécurisé et fiable, qui bénéficie d’un contrôle de la sécurité et de certificats SSL intégrés pour protéger vos utilisateurs.


Après avoir sélectionné un hébergeur Web, vous devrez connecter votre nom de domaine à un serveur d’hébergement. Ceci ne prend que quelques minutes, mais en achetant votre nom de domaine chez Wix, vous avez en plus l’assurance de bénéficier d’un domaine sécurisé et d’une assistance client complète.



Optimisez le référencement de votre site (SEO)


Pour lancer son entreprise en ligne avec succès, il est essentiel d’avoir quelques connaissances en référencement Web. Également appelée SEO (pour Search Engine Optimization en anglais), cette pratique vise à augmenter le trafic sur votre site Web. C’est pourquoi, d’après un rapport récent, les entreprises consacrent 41 % de leur budget marketing au SEO.


Avant de découvrir les secrets d’une stratégie de référencement efficace, rappelons brièvement ce qu’est ce que le SEO : il s’agit des actions menées pour optimiser le contenu de votre site Web afin d’améliorer son classement lors de recherches de mots-clés spécifiques. Par exemple, si vous vendez des articles bio pour bébés, vous devrez inclure des mots comme « bébé au naturel » ou « produits écoresponsables pour bébé » dans le contenu de votre site. Vous aurez ainsi plus de chances d’apparaître sur Google lorsque des internautes saisissent ces expressions dans la barre de recherche.


Pour trouver des idées de termes de recherche à intégrer dans votre contenu de site internet, piochez des expressions issues du vocabulaire de votre secteur ou aidez-vous d’un outil de recherche de mots-clés. Vous devriez également prendre en compte les éléments suivants dans votre stratégie SEO :


La vitesse. La vitesse de chargement des pages est un facteur SEO. Ce critère a un impact direct sur la position de votre site dans le classement des résultats de recherche. Les pages de votre site doivent se charger complètement ou s’afficher en quelques secondes. Vous pouvez également améliorer la vitesse de votre site en optimisant la taille des images et en évitant d’utiliser des contenus trop volumineux à charger.


La meta description. Il s’agit du court résumé de votre site qui s’affiche sous votre URL dans les résultats de recherche. Votre meta description doit être optimisée à l’aide de mots-clés, tout comme le texte de votre site Web. Le taux de clics de votre site Web pourra ainsi être amélioré et vous augmenterez vos chances d’obtenir un meilleur classement dans les résultats des moteurs de recherche.


Une fois que vous maîtriserez mieux le trafic sur votre site Web, vous parviendrez à prendre de meilleures décisions concernant les mises à jour de votre site professionnel.



réferencer son site


04. Faites une étude de marché


D’après les statistiques de CB Insights, 42 % des entreprises échouent parce qu’il n’y a pas de besoin du marché. Pour éviter un tel échec, vous devrez déterminer clairement où et comment votre idée de business s’intègre au marché.


Tout commence par une étude de marché approfondie qui doit couvrir le plus d’éléments possible, de vos clients potentiels aux rapports et statistiques liés à votre secteur. Pour résumer, cette étude analyse le comportement des consommateurs et les tendances du marché. Il existe trois approches en matière d’étude de marché : l’approche quantitative, l’approche qualitative et l’approche documentaire.


L’approche quantitative et l’approche qualitative concernent votre marché cible. Vous devrez donc définir qui sont vos clients, puis segmenter votre marché selon des critères comme l’âge, le lieu, la langue, les revenus, la catégorie socioprofessionnelle ou la situation familiale (par exemple, célibataire, jeunes mariés ou famille avec jeunes enfants). Cela vous aidera à identifier et à analyser votre clientèle en vue de développer votre stratégie générale.


L’approche quantitative consiste à recueillir des données chiffrées auprès d’un large panel de clients potentiels. La méthode la plus couramment utilisée pour ce type d’approche est le sondage. Elle permet de répondre à des questions générales sur le comportement et les attentes des consommateurs.


L’approche qualitative, elle, ne concerne qu’un échantillon restreint de personnes, réunies lors de discussions de groupe ou bien interrogées en entretien individuel. Elle permet de répondre à des questions plus précises.


L’approche documentaire, enfin, consiste à collecter des informations sur le secteur et le marché auprès de sources extérieures. Il peut s’agir de recherches effectuées en ligne ou de documents provenant d’organismes officiels, par exemple, auprès de l’INSEE.


Des recherches en interne peuvent également s’avérer utiles. Vous pouvez, par exemple, consulter vos rapports de vente et essayer d’analyser les tendances qui s’en dégagent.



05. Rédigez un business plan


L’élaboration d’un plan détaillé constitue une autre étape essentielle de la création d’une entreprise. Le business plan (ou plan d’affaires) désigne un document qui servira de feuille de route pour la structure de l’entreprise, son fonctionnement et sa gestion. Il est également utile pour attirer des partenaires ou investisseurs potentiels et vous permet de détailler les coûts de la création d’une entreprise. Vous pouvez utiliser un business plan pour organiser vos idées et les mettre sur papier. Voici quelques éléments essentiels à inclure :

  • L’executive summary. Il s’agit d’un aperçu global de votre proposition commerciale ou de votre concept. Si vous deviez présenter un elevator pitch (c’est-à-dire expliquer la nature de votre entreprise en environ une minute), vous devriez utiliser ce résumé.

  • L’énoncé de mission. C’est une brève description de la vocation de votre société, comprenant ses valeurs fondamentales, ses objectifs et l’engagement de qualité que vous prenez envers les clients. Il est important de noter qu’un énoncé de mission efficace doit vous différencier de la concurrence. Voici quelques exemples d’énoncés de mission qui tirent leur force de leur capacité à se démarquer de la concurrence.


exemple d'énoncé de mission

  • L’analyse du secteur. Cette partie consiste à exposer les recherches effectuées sur votre secteur, comme les tendances des petites entreprises et leur croissance. Au moment de rédiger cette partie, pensez à la place qu’occupe votre secteur d’activité et à ses perspectives d’évolution. Vous devrez également présenter vos concurrents et faire le point sur leurs forces et leurs faiblesses.

  • L’analyse de la clientèle. Ensuite, concentrez-vous sur votre public cible et exposez votre plan pour l’atteindre. Indiquez clairement quels sont les besoins de vos clients et en quoi votre produit ou votre service y répondra.

  • Les projections financières. Cette partie de votre business plan détaillera la manière dont vous prévoyez de financer votre entreprise et de gérer vos revenus et vos dépenses. Les investisseurs veulent des chiffres précis pour évaluer leur prise de risque. Ces projections doivent comporter une prévision des ventes (basée sur les tendances du secteur et du marché), les dépenses, les coûts irrécupérables, une estimation du cash-flow à partir des ventes et des dépenses attendues, et les pertes et les bénéfices prévus.

  • Le plan opérationnel. Enfin, élaborez un plan opérationnel. Si vous disposez d’une équipe, expliquez comment chaque membre contribuera à atteindre les objectifs de l’entreprise. Répondez à des questions telles que : « Quel est le calendrier à respecter ? » et « Quelles sont les étapes à franchir ? ». Réfléchissez aux réponses en termes d’années et de trimestres.


06. Préparez un pitch deck


Un pitch deck est une brève description qui répond aux questions « quoi, pourquoi et comment ? » au sujet de votre entreprise, et permet ainsi aux investisseurs potentiels d’en apprendre plus sur elle. Il s’agit d’une stratégie importante à adopter pour tous les créateurs d’entreprise, car selon une recherche sur le financement des startups, les investisseurs passent en moyenne seulement 3 minutes et 44 secondes sur les pitch decks qu’ils reçoivent.


Pour réussir le vôtre, veillez à ce que son contenu soit convaincant, non seulement au niveau du texte, mais également de la présentation. Faites en sorte que chaque information soit claire et facile à suivre. Optimisez votre pitch deck en utilisant les astuces suivantes :


  • Montrez votre passion pour votre entreprise. Commencez par raconter une anecdote intéressante qui prouve votre engagement vis-à-vis de la cause évoquée par votre entreprise. Ensuite, démontrez que votre passion vous a aidé à trouver votre idée, mais qu’elle vous portera également vers la réussite.

  • Remédiez à un problème. Expliquez en quoi votre produit ou votre service comblera un manque ou résoudra un problème sur le marché actuel. Il vous faut convaincre les investisseurs potentiels que votre entreprise apportera un bénéfice à vos clients dans la durée avec le cycle de vie du produit.

  • Utilisez des contenus reposant sur des données. Cela vous aidera à paraitre crédible et montrera que vous montez votre affaire en connaissant parfaitement les besoins du marché.

  • Employez une police, des couleurs et une mise en page cohérentes. Vos diapositives doivent être soigneusement préparées. Elles doivent avoir l’air professionnelles et refléter l’identité de votre entreprise.



07. Choisissez un statut juridique


Abordons à présent le sujet délicat du choix du statut juridique adapté à votre entreprise. Celui-ci va dépendre de la taille de votre entreprise et de votre secteur d’activité. Pour commencer, vous pouvez obtenir des renseignements sur le site de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) pour créer votre entreprise en France et sur Your Europe pour créer une entreprise dans l’Union européenne.


Les principaux statuts juridiques en France sont :

  • la microentreprise - AE

  • l’entreprise individuelle - EI

  • l’entreprise individuelle (ou unipersonnelle) à responsabilité limitée - EIRL (ou EURL)

  • la société à responsabilité limitée - SARL

  • la société par actions simplifiée (unipersonnelle) - SAS (ou SASU)

  • la société anonyme - SA

  • la société en nom collectif - SNC

  • la société en commandite par actions (simple) - SCA (SCS)

  • la société d’exercice libéral - SEL

  • la jeune entreprise innovante – JEI


Pour en savoir plus sur les caractéristiques de ces différents statuts, vous pouvez consulter le site du ministère de l’Économie et des Finances.


Afin de choisir la forme juridique appropriée pour votre entreprise, vous devez prendre plusieurs facteurs en considération. Il vous faut réfléchir à ce que vous souhaitez en matière de fiscalité, de protection de votre patrimoine, d’obligations comptables, etc. L’entreprise individuelle est la forme juridique la plus simple, mais vos revenus seront sujets à des plafonds. En cas de dépassement, vous serez dans l’obligation de changer de statut juridique. Il convient donc de bien comparer les différents statuts et de faire votre choix en fonction de votre activité, des caractéristiques de votre entreprise et de vos attentes. N’hésitez pas à vous faire conseiller avant de franchir le pas.



08. Sécurisez le capital et le cash-flow


Il est maintenant temps de vous demander comment lever des fonds pour votre entreprise. Vous aurez besoin à la fois d’un capital de départ suffisant et de flux de trésorerie (ou cash-flow) fiables pour pouvoir lancer votre affaire. Voici quelques options de financement :

  • Les prêts d’honneur. Le principal avantage de ce type de prêt est qu’il ne coûte pas cher. Il s’agit en effet d’un prêt à taux zéro, sans garantie ni caution. Il peut être demandé auprès de plusieurs réseaux d’accompagnement dont Initiative France et Réseau entreprendre.

  • L’apport personnel. Investir vos propres économies vous donne une certaine liberté et vous évite le désavantage de dépendre financièrement d’autrui. Pour réduire vos coûts et les risques financiers, il est recommandé de minimiser les sources extérieures de financement et d’emprunter le moins possible.

  • Le financement participatif. Il s’agit d’une manière simple et rapide de partager vos idées à grande échelle, de recevoir des avis sur celles-ci et de lever des fonds, tout ça à la fois. Au moment de faire votre choix parmi les sites de financement participatif, n’hésitez pas à comparer leurs tarifs, leurs conditions générales, ainsi que le type de public qu’ils attirent.



site de crowdfunding

  • L’emprunt. Les petites entreprises peuvent demander un emprunt auprès des banques et d’autres institutions financières. Mais vous devez d’abord savoir combien vous désirez emprunter et justifier le montant demandé. Grâce aux projections financières présentées dans votre business plan, vous disposerez d’une estimation du montant à emprunter et vous déterminerez le type de prêt dont vous auriez besoin.

  • Les business angels (ou investisseurs providentiels). Il s’agit de personnes physiques à hauts revenus, qui cherchent à investir une partie de leurs fonds personnels dans des startups, particulièrement au moment de leur création. Elles sont souvent rencontrées par l’intermédiaire de l’entourage ou de la famille, mais pas nécessairement. Vous pouvez par exemple faire appel à la Fédération nationale des business angels, à Euroquity ou au réseau Femmes business angels.



09. Étudiez la concurrence


Pour lancer votre entreprise, vous devrez également analyser la concurrence. Mener des recherches sur vos concurrents vous permettra aussi d’en apprendre davantage sur le marché, d’améliorer votre communication envers les clients potentiels, de comprendre l’offre des autres entreprises et de prévoir les tendances du marché. Vous pourrez ainsi anticiper la manière dont vos concurrents vont vous percevoir et apporter quelques améliorations à votre propre stratégie. Mais, surtout, vous découvrirez les bonnes initiatives de vos concurrents et les erreurs à éviter.


Commencez par effectuer une analyse SWOT. C’est une excellente manière de mesurer et d’évaluer la performance générale de vos concurrents. Pour ce faire, créez un tableau à quatre sections, dans lequel vous noterez les forces, faiblesses, opportunités et menaces de vos concurrents ainsi que les vôtres.


  • Les forces. Identifiez les domaines dans lesquels votre entreprise se porte bien. Ensuite, penchez-vous sur vos concurrents et demandez-vous : « Que pourrais-je faire comme eux, mais en mieux ? » Regardez quels services ils offrent pour vous aider à comprendre ce qui attire les clients chez eux et inspirez-vous-en pour améliorer votre propre stratégie commerciale.

  • Les faiblesses. Soyez honnête avec vous-même. Répondez aussi directement que possible à la question suivante : « De quoi mes clients se plaignent-ils le plus ou qu’est-ce qu’ils n’aiment pas ? » Cela vous permettra de traiter des sujets concrets, l’un après l’autre, plutôt que de tenter de répondre à une question abstraite du type « Qu’est-ce qui ne fonctionne pas dans mon entreprise ? »

  • Les opportunités. Pensez à votre entreprise en termes de croissance. Imaginez différentes manières d’occuper de nouveaux espaces, comme organiser des événements saisonniers, des initiatives écologiques et tester des tendances.

  • Les menaces. Faites attention à tout élément extérieur qui pourrait porter préjudice à votre entreprise. Cela peut aller des fluctuations du marché aux clients qui se désintéressent de votre offre.



10. Développez une stratégie de branding


Le branding est une partie extrêmement importante du processus de création de l’entreprise. Pour résumer, il s’agit d’inventer une voix, une identité et des valeurs cohérentes pour votre entreprise et tout ce qui s’y rapporte, comme les logos, les sites Web, les produits ou services, etc. Cela contribue à vous faire sortir du lot et à construire la reconnaissance de votre marque par votre public cible.


Voici les éléments de branding les plus importants à mettre en place :


Le logo de l’entreprise


Votre logo est l’un des symboles clés de votre entreprise. En tant que représentation visuelle de votre société, il doit vraiment refléter votre nature et vos valeurs. Lorsque vous décidez de créer un logo, faites en sorte qu’il soit unique et identifiable. Utilisez des images et des couleurs en adéquation avec votre message, qui suscitent la bonne émotion chez votre public.



création de logo pour entreprise


La carte de visite


À l’ère du numérique, pourquoi devrions-nous toujours utiliser des cartes de visite ? Eh bien, parce qu’elles restent le moyen le plus rapide de communiquer vos coordonnées à quelqu’un. La facilité avec laquelle vous pouvez, d’un simple geste, transmettre vos informations sur papier ne peut simplement pas être ignorée.


Lorsque vous concevez votre carte de visite à l’aide d’un créateur de carte de visite, vous disposez de tous les outils pour développer davantage votre marque. Vous pouvez personnaliser la police, les couleurs et les images.



L'adresse e-mail professionnelle


Avoir une adresse e-mail professionnelle est un gage de sérieux vis-à-vis de votre clientèle. De plus, votre adresse e-mail professionnelle lui permet de vous identifier facilement, et ainsi de renforcer votre crédibilité et la reconnaissance de votre marque.


Créer une adresse e-mail professionnelle ne demande pas beaucoup d’efforts et, une fois mise en place, chaque newsletter ou confirmation de commande envoyée aux clients contribuera à bâtir votre réputation.



11. Officialisez votre entreprise


Avant de lancer votre entreprise sur le marché, vous devrez également accomplir les formalités pour qu’elle existe légalement. Les démarches pour immatriculer votre entreprise varient selon le statut juridique choisi. Il est indispensable de bien vous renseigner au préalable. Vous pouvez, par exemple, consulter le site de la Chambre de commerce et d’industrie.


N’oubliez pas qu’il est indispensable d’immatriculer son entreprise dans les règles afin de pouvoir bénéficier de services dédiés aux entreprises.


Vous pouvez également protéger le nom de votre entreprise en l’enregistrant sous forme de marque au niveau national auprès de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle) ou européen auprès de l’EUIPO (Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle). Il est vivement conseillé de se faire assister d’un avocat ou d’un conseil en propriété intellectuelle pour accomplir ses formalités.



12. Organisez votre comptabilité


Un système de comptabilité bien organisé vous permettra de gérer vos recettes et vos dépenses méticuleusement. Avec un compte bancaire, vous pourrez facilement recevoir des paiements et payer vos fournisseurs. Selon le statut juridique choisi, l’ouverture d’un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle peut être obligatoire dès la création de votre entreprise.


Avant même de créer une entreprise, vous devrez maîtriser vos finances et établir un budget. Bien contrôler vos revenus et vos dépenses vous permettera d’être en mesure de payer les taxes et cotisations obligatoires.



13. Construisez une équipe


À moins que vous ne décidiez de vous lancer en solo, vous voudrez sans doute trouver un associé. Après tout, il est toujours utile d’avoir quelqu’un avec qui échanger des idées. Recherchez un partenaire qui possède des qualités qui compléteront les vôtres, pour former une équipe de choc.


Le même concept peut s’appliquer aux employés. À moins de travailler seul et d’avoir une microentreprise, il vous sera très difficile de jouer les différents rôles nécessaires à la gestion de l’entreprise : comptable, responsable marketing, ingénieur en informatique, etc. Même si vous ne voulez pas engager des personnes en interne, il vous reste la possibilité de faire appel à des freelances ou des prestataires indépendants. En outre, la fusion-acquisition peut être une option à envisager. En faisant l’acquisition d’une autre entreprise, vous hériterez automatiquement de nouveaux employés. Il vous faudra simplement veiller à ce que la réunion des deux équipes ait lieu le plus sereinement possible.


Au moment de démarrer la procédure de recrutement, il est important de prendre en compte votre budget, vos besoins et la culture d’entreprise que vous souhaitez présenter. Un énoncé de vision clairement défini et qui expose les objectifs de votre entreprise à l’avance vous permettra de recruter les personnes qui vous aideront à les atteindre.



14. Faites la promotion de votre entreprise


Une fois votre entreprise lancée et votre site Web mis en ligne, vous pouvez commencer à mettre en place une stratégie marketing pour petites entreprises, qui boostera la croissance de votre entreprise et sa scalabilité. Grâce à un plan marketing solide, vous attirerez des clients potentiels, générerez des leads et conclurez des ventes.



promouvoir son entreprise


Voici les stratégies marketing les plus courantes :


Le marketing des réseaux sociaux : Au vu du nombre de consommateurs présents sur les réseaux sociaux aujourd’hui, il n’y a aucun doute sur la nécessité de votre présence sur ces canaux. Le marketing sur les réseaux sociaux vous permet une exposition importante de votre marque par divers groupes de personnes. De Facebook à Instagram en passant par Twitter et LinkedIn, choisissez simplement la plateforme qui répond aux besoins de votre entreprise et sur laquelle votre public cible est le plus actif.


L’e-mail marketing et le CRM : Technique extrêmement efficace, l’e-mail marketing peut promouvoir votre marque et développer l’engagement de votre public cible. En employant cette méthode, vous pouvez atteindre directement les clients, construire un programme de fidélité et personnaliser les messages en fonction de leurs intérêts personnels. Vos emails peuvent être envoyés sous forme de newsletters, de publipostage électronique ou de réponses automatiques à des actions utilisateurs prédéfinies.


Le marketing de contenu : Il consiste à créer et à partager des contenus de qualité et d’importance pour attirer l’attention de votre public cible. Il peut prendre différentes formes, y compris la publication d’articles sur un blog, la création d’un podcast ou d’une chaîne YouTube. Utilisez l’un de ses canaux pour partager des actualités sur votre entreprise ou sur votre secteur et pour vous connecter à des clients potentiels. De nos jours, les gens veulent pouvoir s’identifier aux entreprises et s’engager activement envers elles de manière durable.


Peu importe le type d’entreprise que vous vous apprêtez à lancer, les bases de la création d’entreprise (rédaction d’un business plan, levée des fonds, choisir un statut juridique, etc.) vous préparent au succès entrepreneurial. Heureusement, vous avez amélioré vos chances de réussite en vous familiarisant avec chaque étape déterminante exposée dans ce guide. Il suffit maintenant de vous demander si vous êtes prêt à sauter le pas.



Êtes-vous prêt(e) à créer votre entreprise ?


Avant de lancer votre entreprise, prenez le temps de vous demander si vous avez toutes les cartes en main pour démarrer cette aventure.


Au cours de votre vie, vous avez sûrement déjà songé à devenir entrepreneur. Vous l’avez peut-être imaginé pendant vos jeunes années, pour tester une première idée de business ou après avoir trouvé une idée de business originale, ou plus récemment, pour booster votre évolution professionnelle. La création d’entreprise est une solution tentante, car elle permet de chercher à atteindre des objectifs de longue date, de développer de nouvelles compétences, de surmonter des obstacles et, en fin de compte, de poursuivre votre croissance professionnelle.


Bien qu’il existe de nombreux avantages à créer son entreprise, vous devez également vous préparer aux dures réalités auxquelles vous pourriez avoir à faire face. Même les plus grands chefs d’entreprise du monde connaissent des moments difficiles, qui deviennent d’ailleurs souvent des leçons précieuses pour les autres. C’est pourquoi vous devez avoir le sentiment de détenir les armes nécessaires avant d’entamer votre périple vers l’entrepreneuriat.



Voici six signes qui montrent que vous êtes prêt(e) à vous lancer :


  • Votre projet d’entreprise vous passionne

Tout comme l’amour cimente les relations de couple, la passion que vous éprouvez pour votre entreprise est primordiale : elle traduit votre désir absolu de la voir couronnée de succès. Vous devez être extrêmement enthousiaste au sujet de votre nouvelle idée. Cet état d’esprit vous aidera à affronter les obstacles tout au long de votre route.


  • Vous croyez vraiment en votre idée

Il y aura des moments où vous aurez l’impression que personne d’autre que vous ne comprend à quel point votre idée est importante. Mais vous devez croire fermement en votre produit ou votre service pour pouvoir aller jusqu’au bout de votre projet et ne laisser rien ni personne vous retenir.


  • Vous êtes capable de faire face aux échecs

Environ 20 % des petites entreprises échouent pendant leur première année, d’après le Bureau of Labor Statistics américain, comme le rapporte Fundera. Cette information est plutôt encourageante, car elle signifie que 80 % des entreprises entreront dans leur deuxième année. Ceci étant dit, l’une des meilleures manières d’éviter l’échec et les autres difficultés rencontrées par les petites entreprises est d’élaborer un plan d’affaires.


  • Apprendre ne vous fait pas peur

Lancer son entreprise et devenir enfin son propre patron est une idée séduisante. Mais devenir le seul gestionnaire de votre société et avoir toutes ces tâches à accomplir par vous-même ne doit pas vous empêcher d’apprendre de nouvelles choses. Au contraire, vous constaterez qu’il y a toujours plus de travail à faire. Alors, prenez le temps de faire des recherches et d’apprendre toutes les facettes de votre secteur d’activité.


  • Vous pouvez sécuriser le financement d’une entreprise

Que vous ayez anticipé la création de votre entreprise et mis de l’argent de côté en vue de ce moment crucial de votre vie ou que vous soyez éligible à l’obtention d’un prêt professionnel, le plus important pour gérer une entreprise sur le long terme est de sécuriser les flux de trésorerie. Comprendre votre chaîne de valeur et disposer d’un plan financier solide vous permettra de maîtriser votre budget. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec un conseiller financier pour obtenir plus d’informations. Se faire aider par des experts est crucial à ce stade de votre parcours.


  • Vous savez gérer votre temps

Lors de la création de votre entreprise, vous devrez porter plusieurs casquettes. Il vous faudra jongler avec plusieurs tâches en même temps. Vous aurez ainsi souvent l’impression que les jours sont trop courts pour pouvoir accomplir tout votre travail.