Mettre à jour votre site : 10 étapes pour ne rien oublier



Certaines pauses sont faites pour avancer. Il est parfois dur de stopper ses activités pour prendre un temps de réflexion. Seulement, lorsque ce moment vous est imposé, c’est l’occasion de reculer pour mieux sauter.

Depuis quand n’avez-vous pas touché à votre site internet ? Lorsque vous créez un site web, ce que vous faites après avoir appuyé sur le bouton "publier" est essentiel - les mises à jour, les ajustements et la promo sur différents canaux. Rester statique est ce qu’il y a de plus dangereux pour une entreprise. Tout comme vous faites évoluer votre produit, vous devez de temps en temps refaire votre site.

Ce qu’implique la refonte d'un site web

Une bonne refonte de site consiste à améliorer à la fois les fonctionnalité, le contenu et le design. Cette checklist complète vous aidera à repenser votre site de A à Z, que vous le fassiez seul ou avec l'aide d'un web designer professionnel :

1. Quand faire la mise à jour de son site ?

2. Faites une analyse

3. Fixez vos objectifs et élaborez un plan

4. Définissez votre langage visuel

5. Reprenez l'arborescence de votre site

6. Suivez les tendances de web design

7. Actualisez vos textes

8. Pensez au référencement

9. Optimisez la version mobile

10. Récoltez des avis et partagez votre site


01. Quand faire la mise à jour de son site ?

Retravailler votre site demande du temps, de l’organisation et de la stratégie. Vous devez donc vous y préparer. Avant de démarrer, posez-vous les questions suivantes :

  • Le design de mon site est-il démodé ?

  • Les ventes ou les conversions ont-elles chuté ?

  • Les utilisateurs se sont-ils plaints de la navigation ou du design ?

  • L’identité visuelle de mon entreprise a-t-elle changé ?

Si vous avez répondu « oui » à l'une de ces questions, une refonte de votre site s’impose.

02. Faites une analyse

Avant de vous lancer dans le gros du travail, prenez le temps d'étudier les performances de votre site et celles de vos concurrents.

Analysez votre site : parcourez toutes les pages et identifiez avec précision ce qui fonctionne et ce qui doit être modifié.

Grâce à des outils tels que Google Analytics, vous pourrez scruter les données de votre site. Vérifiez quelles sont vos pages les plus populaires, quel est le parcours de l’utilisateur moyen sur votre site et quels boutons d'appel à l'action fonctionnent le mieux.

Restez aussi objectif que possible lorsque vous analysez les points faibles de votre site. Ceux-là seront concernés par la refonte. Notez aussi vos forces, car tous les éléments de votre site ne doivent pas nécessairement être modifiés. Les plus performants peuvent rester tels quels. En fait, ils servent d'exemples pour savoir ce qui convient à votre marque, alors essayez de découvrir ce qui les rend efficaces.

Analysez la concurrence : inspectez les sites web de vos principaux concurrents. Examinez leur design, la navigation, leur contenu et leurs stratégies marketing. Notez les pratiques courantes de votre secteur, telles que la création d'un blog ou d’une boutique en ligne par exemple. Ces infos sont précieuses pour remanier votre site et lui permettre de se démarquer.

Appréhendez votre marché : pour en savoir plus sur vos utilisateurs et votre industrie, réalisez une étude de marché ou une analyse SWOT. Même si vous l'avez déjà fait, définissez à nouveau votre marché et votre audience avant de repenser votre site car ils ont tendance à changer au fil du temps.

En comprenant mieux qui sont vos clients, vous saurez ce qu'ils aiment et n'aiment pas. Ces infos vous aideront à adapter la refonte de votre site web aux besoins et préférences de vos utilisateurs.



03. Fixez vos objectifs et élaborez un plan

Pourquoi voulez-vous refaire votre site ? Avoir du temps à perdre n’est pas forcément une bonne réponse. Le but est-il de booster les ventes ? D’augmenter le nombre d’abonnés à vos campagnes d'email marketing ? De faire connaître vos nouveaux produits ? Ces objectifs clairement définis vous aideront à concevoir un plan efficace. Ensuite, décomposez chaque changement envisagé en étapes concrètes et pratiques.

Par exemple, si votre objectif principal est d'accroître les ventes, il serait judicieux d'incorporer des fenêtres promotionnelles annonçant une offre spéciale.

Si vous travaillez en équipe, attribuez un rôle à chaque membre pour maintenir le cap. Les mêler au processus de refonte du site vous permettra de bénéficier de leur expertise et de leur expérience. C’est aussi une façon de motiver votre équipe pour qu’elle se sente impliquée. Enfin, n’oubliez pas de fixer une date butoire pour chaque élément de votre liste.


04. Définissez votre langage visuel

Choisir le look de votre site web est une étape importante. Assurez-vous que votre langage visuel concorde avec votre identité de marque. Le design de votre site doit faire passer le bon message tout en mettant en avant vos fonctionnalités. De votre palette de couleur au choix de votre logo, tous les éléments visuels doivent être cohérent avec le ton et les valeurs de votre entreprise.

Nous sommes bien d’accord avec vous, ce n’est pas une mince affaire. Allez faire un tour sur les tendances web design de 2020 pour vous inspirer.


05. Reprenez l’arborescence de votre site

Votre arborescence de site (ou structure) liste l’ensemble de vos pages et la façon dont elles sont connectées les unes aux autres. Elle est essentiel pour créer une navigation simple et intuitive et ainsi, améliorer l'expérience utilisateur.

Sur une feuille, faites un arbre des différentes pages de votre site web et indiquez comment les utilisateurs pourront passer de l'une à l'autre. Rappelez-vous toujours de la règle des 3 clics : l'internaute doit pouvoir accéder à n’importe quel contenu en 3 clics maximum. De façon générale, utilisez les bonnes pratiques de navigation, on pense notamment au fait de lier votre logo à la page d'accueil.

Concernant les pages de votre site, si certaines sont facultatives, d’autres sont absolument incontournables : il y a bien sûr la page d'accueil, une page à propos, une section contact et une page sur votre offre. À cela peut venir s’ajouter des sections apportant une valeur ajoutée à votre site : un blog, une page de témoignage, un dossier de presse, etc.




Wireframes (ou schéma) : comme tout bon professionnel, esquissez un schéma de chacune de vos pages. Placez le menu, vos boutons et les différents éléments de votre site. En mettant les composants de la page sous forme de croquis avec des traits et des cases, les wireframes vous aident à visualiser le parcours utilisateur avant même de penser au design.


06. Suivez les tendances de web design

C'est seulement à ce niveau qu’intervient le design dans votre processus de mise à jour. Gardez à l'esprit votre identité de marque et couplez-la à ces recommandations pour sortir du lot :

  • La hiérarchie : c'est ce qui amène les internautes à regarder chaque élément de votre site par ordre de priorité, en commençant par le plus important. En hiérarchisant le contenu, vous évitez la pagaille et vous ne perdez pas vos utilisateurs. Utilisez la taille des éléments et leur disposition pour leur donner plus ou moins d’importance. Par exemple, les boutons d’appel à l’action doivent être visuellement attractif et placés à des endroits stratégiques (en haut ou en bas de vos pages).


  • Le contraste : il permet de distinguer les diverses parties du design en soulignant leurs différences. Si les éléments qui se ressemblent ont tendance à se confondre, les éléments contrastés ressortent davantage. Le contraste peut être obtenu grâce à la texture (comme l’uni et les motifs), la luminosité (clair ou sombre) et, le plus souvent, la couleur.


  • L’équilibre : chaque page doit être bien équilibrée et harmonieuse. Pour cela, considérez votre page web comme une balance, avec ses éléments répartis de manière égale des deux côtés. Il existe de nombreuses façons de réaliser une bonne répartition, puisque l'équilibre peut être symétrique, asymétrique ou radial. Quel que soit votre choix, le résultat final doit être cohérent avec l’agréable sensation chaque chose est à sa place.


  • Les images : incorporez des fichiers médias pour appuyer votre message, telles que des photos, des icônes ou des images vectorielles. Vos clichés peuvent présenter votre offre, comme des plats appétissants pour un site de restaurant ou des lieux paradisiaques pour un site d'hôtel. Une autre option consiste à donner le ton, par exemple, avec une photo apaisante de plantes pour un site web nutrition et bien-être.


  • La typographie : il s’agit d’ajuster le texte, du choix de la police à la taille des lettres. Bien que la typographie soit une forme d’art, il existe des règles simples pour vous aider à l’utiliser. Choisissez entre une et trois polices (maximum !) et utilisez-les de manière cohérente sur l'ensemble du site. Le texte doit être facilement lisible, alors que le titre peut être plus fantaisiste, avec des touches spéciales comme l’écriture cursive ou vintage. Ce guide sur les bonnes associations de polices vous donnera plus d'inspiration.




07. Actualisez vos textes

Une partie essentielle de la mise à jour de votre site web consiste à rafraîchir son texte. Et concernant la rédaction du contenu de votre site, les mots que vous choisissez ont beaucoup d’importance. Chacun d’entre eux doit être choisi avec précaution pour apporter une réelle valeur ajoutée aux lecteurs. Penser à votre public cible vous aidera à élaborer un texte adapté à leurs besoins - et non basé sur vous ou votre produit uniquement (ce qui peut sembler trop commercial).

De plus, votre texte doit être court et agréable à lire. La durée d’attention sur le web est très faible et les internautes ont la fâcheuse tendance de lire en diagonale. Voilà pourquoi, les phrases concises et droit au but sont particulièrement efficaces sur le web.

Le ton : le ton que vous employez doit être cohérent et conforme à l'identité de votre marque. Quelle voix aurait votre marque si elle était une personne ? Amicale et chaleureuse, ou professionnelle et grave ?

La microcopie : Une autre partie importante du texte de votre site est sa microcopie. Ce terme désigne les petits textes, comme vos boutons d'appel à l'action ou encore de vos formulaires en ligne. Faites-en sorte que votre microcopie soit conversationnelle pour que l’internaute sente l’humain et pas seulement les lignes de code. Par exemple, pour un bouton d'inscription, vous pouvez remplacer le "OK" par "Je m’abonne" ou encore "Allons-y".

08. Pensez au référencement

L'optimisation pour les moteurs de recherche ou SEO consiste à améliorer la visibilité et le classement de votre site dans les résultats de recherche Google pour booster son trafic.

Le référencement joue un rôle important dans la mise à jour de votre site, car c’est qui lui permet d’être facilement trouvable par les utilisateurs. Il existe plusieurs techniques pour bien se positionner sur Google (cela peut même être un métier). Pour commencer, nous vous recommandons de consulter nos outils SEO et de suivre les conseils suivants :

Utilisez les bons mots clés : faites une recherche des meilleurs mots clés pour décrire votre entreprise. Il s’agit des expressions ou termes que les internautes saisiraient sur les moteurs de recherche pour trouver une société comme la vôtre. Ces termes doivent être utilisés de façon stratégique sur votre site : vos titres, vos paragraphes et vos métadonnées. Attention : assurez-vous que les mots clés s'intègrent parfaitement à votre contenu, car les récentes mises à jour de l'algorithme de Google font particulièrement attention au contexte.

Texte alt : Ajouter un texte alt à aux images de votre site renforce à la fois son référencement et son accessibilité web. Il s’agit d’ajouter quelques mots décrivant le contenu de votre photo. Votre texte alt ne sera pas visible par vos utilisateurs, mais il peut être lu par les robots Google et les technologies d'assistance.

Les métadonnées : il s’agit du titre et de la description de votre page sur Google. Ils permettent aux robots des moteurs de recherche de comprendre le contenu de votre page et de la positionner correctement dans ses résultats. Dans la mesure du possible, il est préférable d'inclure des mots clés dans vos métadonnées.

Nom de domaine : votre nom de domaine doit être clair pour que votre marque soit reconnaissable. Mais si vous avez changé le nom de votre entreprise ou étendu la portée de votre marque, il peut être nécessaire de le modifier afin qu’il incarne ce changement.


09. Optimisez la version mobile


En 2020, il n’est pas question de négliger les petits écrans. Vous devez créer un design sur mobile tout aussi intuitive que celui sur ordinateur. Pour cela, les pages doivent être épurées et les éléments superflus supprimés. Seul le contenu essentiel doit être conservé pour faciliter la navigation. Vous pouvez aussi profiter de fonctionnalités de design sur mobile telles qu'un écran de bienvenue personnalisé ou des animations.


Ce travail supplémentaire ne servira pas uniquement à vos utilisateurs. Un site mobile performant vous permettra également de remonter dans le classement Google puisqu’avec l’indexation mobile first, le géant américain analyse votre site en privilégiant le contenu sur smartphone et tablette. À vos claviers !



10. Récoltez des avis et partagez votre site


Passez en revue la nouvelle version de votre site. Vérifiez que votre contenu soit correct, que la navigation reste fluide et que tous les liens fonctionnent. Examinez même les plus petits détails, tel que le favicon de votre site. Demandez à des proches ou à des membres de l'équipe d’en faire autant.


Une fois la refonte de vos pages terminée, faites un peu de marketing pour le lancer. Partager la nouvelle version sur les réseaux sociaux et dans une newsletter est un bon moyen de d’attirer les foules et de relancer votre business.



Publié par l'équipe Wix




FR03.png