top of page

Copié

Web design : Ces tendances qui dominent les écrans en 2024


tendances graphiques 2024

Dans de nombreux domaines, l’année 2023 a marqué un tournant, elle a rompu avec de nombreuses tendances vues jusque là, c'est le cas pour le web design entre autre.

 

Les tendances du design web ont pris une cadence effrénée, l’économie a repris son essor, l’intelligence artificielle (IA) s’est imposée, Twitter a disparu au profit de X, et Threads a vu le jour. Dans ce contexte, les marques cherchent toujours le moyen de se démarquer toujours plus.

Les évolutions culturelles ont influencé les tendances ainsi que la définition du web design. L’approche maximaliste est plus que jamais présente sur nos écrans. Les utilisateurs ont continué à se tourner avec nostalgie vers l’an 2000 et les débuts du web à la recherche d’une connexion plus profonde. Les designers ont intégré les outils d’IA tout en se demandant si ces derniers n’allaient pas bientôt tout faire à leur place.


Astuce : consultez notre article et découvrez comment créer une charte graphique pour un site internet au visuel irréprochable, et lancez-vous !





Web design : les tendances graphiques à suivre en 2024

Maximalisme, excès des années 80, l’an 2000, renouveau patrimonial, design féminin kawaii, etc. Voici les tendances graphiques à ne pas manquer en 2024.



1. Maximalisme


Dieter Rams a affirmé que, dans le domaine du web design, « moins c’est toujours mieux », tendance qui se traduisait par l'utilisation du flat design. Or, le maximalisme incarne précisément l’opposé. En effet, s’il existe une tendance graphique majeure qui a dominé internet en 2023 — et qui persistera en 2024 —, c’est bel et bien le maximalisme. Imaginez ceci : des graphismes chargés, une explosion de dopamine, des palettes de couleurs audacieuses, une typographie expressive, et, globalement, une perspective visuelle forte.


Nous attendons toujours le moment où le maximalisme atteindra son point de saturation sur le marché, mais jusqu’à présent, clients et consommateurs ne semblent pas se lasser de l’approche « plus, c’est mieux ». Cette tendance graphique suscite un intérêt général, mais trouve particulièrement écho dans la présence en ligne des produits de grande consommation, des secteurs alimentaires et des boissons, ainsi que des marques émergentes ciblant un public plus jeune. Il suffit de jeter un coup d’œil au rebranding de la célèbre marque de soda Fanta par JKR, salué pour ses couleurs primaires animées, au branding en majuscules sans empattement adopté par la cheffe Molly Baz (et son nouveau livre astucieusement intitulé More is More), ou encore à la nouvelle version par Collins du service de streaming Freeform, propriété de Disney

La tendance web design du maximalisme a donné naissance à plusieurs sous-tendances en matière de web design, telles que le renouveau patrimonial et le glamour rétro des années 80 (voir ci-dessous), qui se reflètent à la fois dans des éléments individuels de sites web et dans l’identité globale des marques. En 2024, cette tendance web design continuera d’évoluer en occupant le marché, offrant aux designers de nouvelles opportunités pour exprimer stylistiquement l’approche « plus c’est mieux », afin de se démarquer et de répondre aux exigences de leurs clients.

 


tendance graphique maximaliste


2. Renouveau patrimonial


Cette tendance graphique en matière de web design s’inspire largement de l’excès, des ornements et des minutieux détails caractéristiques des mouvements artistiques baroque et rococo des XVIIe et XVIIIe siècles. Elle puise également dans un riche héritage visuel moins fade et optimisé numériquement. Cette renaissance est rendue possible, en partie, grâce aux avancées technologiques qui permettent désormais de créer des visuels plus poussés, grâce à des résolutions plus élevées et des écrans plus grands. 


Le rebranding de Burberry en février a suscité une attention particulière, faisant revivre son emblématique logotype en empattement bleu cobalt ainsi que son motif de chevalier équestre vieux de 122 ans. Il s’est démarqué de la multitude de marques de luxe adoptant des lettres linéales, devenant ainsi l’un des sujets de discussion les plus animés sur Twitter (aujourd’hui X) dans le domaine du design cette année.

 À la télévision, le générique de la série The White Lotus conçu par Plains of Yonder évoquait avec justesse les fresques des villas ensoleillées italiennes du XVIe siècle. Ce sens du luxe, de l’évasion et de l’artisanat intemporel sur mesure s’est répandu sur des sites aussi variés que ceux de parfumerie, de conserve de poisson, voire même de shampoing pour chiens. Cette évolution est la bienvenue face à l’uniformité des polices linéales qui a trop longtemps prédominé dans le design des écrans. Elle annonce également de nouvelles interprétations du maximalisme, une tendance web design qui continuera indéniablement de gagner en popularité sur tous les appareils en 2024.



tendance graphique renouveau patrimonial

 

3. Glamour rétro


Une autre manifestation du maximalisme s’inspire des images liées à l’excès et à l’exclusivité des années 80 et du début des années 90. Cette tendance de web design est illustrée par des start-ups florissantes telles que la marque de produits solaires Vacation, le domaine viticole « réservé aux membres » Rochambeau Club, et la marque de réfrigérateurs à boissons au design élégant, Rocco, prisés par les professionnels qui s’adonnent aux boissons Ghia et s’habillent chez Issey Miyake.

 

Cette tendance graphique présente plusieurs caractéristiques communes, notamment des textures d’arrière-plan granuleuses, des dégradés monochromes doux, et une utilisation fréquente de photos et d’un style vintage. Le design web adopte également des techniques de mise en page inspirées des magazines à l’ancienne, avec des motifs à lignes fines et des images bordées. Naturellement, le choix des polices d'écritures suit également une esthétique rétro, privilégiant souvent des caractères neutres à petits empattements ou à empattement fin, accompagnés de caractères secondaires.


Cependant, l’engouement pour le glamour rétro ne se confine pas uniquement aux magazines des années 80. À l’occasion de son 125e anniversaire, Pepsi a choisi de revisiter son identité visuelle du milieu des années 80, en s’appuyant sur des clips vintage de Madonna. De même, la marque de produits de soins corporels Billie a puisé dans les publireportages kitsch et exagérés du passé pour sa récente campagne numérique.



tendance graphique retro glam


4. Univers de marque


Cette année, les marques ont adopté une approche plus holistique du design. Elles abandonnent l’utilisation simple des mood boards pour créer des univers de marque immersifs et fictifs à travers leurs sites web, leurs réseaux sociaux et leurs emballages. La stratégie dépasse désormais la simple vente d’un produit, visant plutôt à inviter les individus à devenir partie intégrante d’une histoire riche. Ceci donne lieu à la formation d’une communauté ludique, imaginative et authentique à chaque interaction avec la marque, créant ainsi une expérience plus engageante pour les clients potentiels.

 Des sociétés de soins de la peau telles que Futurewise, Starface et Dieux Skin ont excellé dans la construction d'univers de marques visuellement cohérents. De même, Flamingo Estate a démontré cette capacité, tout comme Vacation, qui a su élargir son univers rétro de loisirs en intégrant des collaborations stratégiques avec Prince, la marque de balles de tennis, et l’emblématique AriZona Beverage Company. En 2024, on s’attend à ce que les clients des marques privilégient davantage la construction d’univers distincts, car les différentes manières dont les consommateurs entrent dans un entonnoir de marque continueront de se diversifier.



tendance graphique univers de marque


5. Intelligence artificielle (IA)


À peine plus d’un an s’est écoulé depuis le lancement de ChatGPT. Pourtant, notre approche du travail et de la création a déjà changé. Les outils d’IA se sont rapidement intégrés à de nombreux aspects de nos flux de travail en matière de design, apportant leur contribution dans la génération d’idées, de contenu, de wireframes, d’images et de vidéos.

 

Des sites comme Synesthesia offrent désormais la possibilité de créer des avatars vidéo personnalisés et des voix off grâce à l’IA, tandis que des générateurs de texte à partir d’images comme Midjourney et Dall-E ont donné naissance à des studios de création IA à part entière, à l’instar de Maison Meta, qui produit des campagnes publicitaires générées par l’IA, dont un exemple est celle conçue pour les panneaux d’affichage IRL de Revolve. Notamment, la technologie s’est introduite pour la première fois dans les outils de création de sites web, avec Wix Studio intégrant des fonctionnalités de web design basées sur l’IA dans son éditeur. En parallèle, Getty Images et Adobe Firefly ont lancé leurs propres générateurs de texte à partir d’images, formés sur des ensembles de données de photos d’archives, prétendant ainsi éviter d’éventuelles violations de droits d’auteur, même si certains créateurs expriment des doutes.


Malgré la montée en popularité de ces outils, de nombreux créateurs hésitent à adopter systématiquement les nouvelles applications d’intelligence artificielle gratuites. De nombreuses incertitudes persistent quant à l’évolution de cette technologie en 2024, mais une certitude demeure : elle restera au cœur des discussions sur le design et la technologie. Astuce : Découvrez comment fonctionne l'intelligence artificielle et créez votre propre site internet avec l'IA grâce aux meilleurs créateurs de site web IA.

 


tendance graphique intelligence artificielle IA


6. Retour aux débuts d’internet


Les débuts du web évoquent une certaine nostalgie, une époque caractérisée par une multitude de communautés de niche en ligne, des limitations techniques et des marques moins soumises à des directives strictes. Aujourd’hui, les créateurs de sites web s’inspirent de l’esprit expérimental des débuts d’Internet, à l’époque de Geocities, en incorporant dans leur travail des éléments sociaux low-fi tels que les mèmes et les symboles de l’an 2000, comme MS Paint et WordArt.

 

La présence sociale remarquée de grandes agences telles que Droga5 et Wieden + Kennedy, le récent lancement du site de culture Internet Byline, la nouvelle application myspace de la génération Z, NoSpace, la startup médiatique gérée par des femmes pour ceux qui sont « toujours connectés » BoysClub et BusinessWeek constituent d’excellents exemples. Tous ces éléments s’inscrivent dans la vague d’engouement pour l’an 2000 et laissent présager la poursuite de la prédominance de ces tendances graphiques pour l’année à venir.

Un mème bien établi peut également être considéré comme un élément de design non seulement acceptable, mais même préférable, en particulier pour les clients ciblant les générations du millénaire, Z et Alpha. Les communautés les plus en vogue sur les réseaux sociaux, telles que Seamoss Girlies (l’anti-Goop de la génération Z ?), le Boys Club mentionné précédemment, la pilule du lendemain Julie avec son marketing remarquable, et l’application de messagerie Ghost, en sont de bons exemples. Cette tendance de web design est omniprésente, il suffit de faire défiler Instagram pour le constater.

Les marques ont également utilisé des actifs low-fi afin de répondre aux tendances internet éphémères, comme #tomatogirl (l’impressionnante collaboration de Hunts avec la boutique tendance Lisa Says Gah) pour cibler un public toujours connecté. Celestial Seasonings, une entreprise de thé emblématique des années 90, dont le Sleepytime Bear est devenu un mème cette année de façon organique, en a surpris plus d’un lorsqu’elle a su tirer parti du phénomène sur son compte officiel.

 


tendance graphique an 2000


 7. Féminin rétrofutur


Cette tendance graphique s’adresse aux Dollz. L’internet adopte une esthétique de plus en plus mignonne, influencée par le style japonais Kawaii, une esthétique adorable et attachante. C’est la petite sœur du design des débuts d’internet. Cette tendance de web design est ultra-féminine et pailletée (comme illustré par l’agence branchée pour les marques it-girl Air Milkshake), parsemée de cœurs (Coach) ou ornée de nœuds et de papillons. Ce phénomène s’aligne avec des tendances de mode telles que le balletcore et le coquettecore, gagnant du terrain en même temps que les modes girly et féminines de créateurs et créatrices comme la très populaire Sandy Liang. 

Le design girly et féminin a gagné en popularité en 2023, offrant une alternative aux clichés traditionnels du web design des grandes entreprises. C’est un signe supplémentaire que les consommateurs, surtout les plus jeunes, se lassent des mêmes polices linéales conventionnelles. Selon Digital Fairy, l’expression créative caractéristique des débuts d’Internet, telle qu’on la retrouve sur des plateformes comme Myspace, Tumblr et Blingee, demeure appréciée des créateurs contemporains. En 2024, ils continueront à adopter l’esthétique mignonne pour les clients ciblant un public plus jeune et technophile.

 


tendance graphique feminin retrofutur

 

8. Cap sur la génération Z


Au cours des dernières années, la génération Z a consolidé un pouvoir d’achat significatif, et comme cela a été le cas pour la génération du millénaire précédemment, une esthétique distinctive a émergé, devenant un signe visuel emblématique de cette génération en matière de design pour l’année 2024.

Le look de la génération Z incarne la vivacité, l’éclectisme et l’aisance numérique. Elle mêle les influences rétro aux styles modernes, et se caractérise par des couleurs vives, clins d’œil nostalgiques aux années 90 et au début des années 2000, ainsi qu’un maximalisme empreint de technologie. Les effets zine de l’an 2000, les stickers, les icônes scintillantes, les objectifs photo fisheye et les couleurs neutres comme le violet lilas et le vert vif constituent des éléments visuels distinctifs de la génération Z. Ces caractéristiques ont été reprises par les marques ciblant cette génération, qui bénéficie désormais d’un pouvoir d’achat considérable.

Nike suit la tendance, tout comme les marques de maquillage et de soins de la peau telles que Billie et Good Weird, ainsi que le moteur de recherche social Diem. Cette tendance graphique a même atteint des services d’épicerie, comme en témoigne Superette, qui offre un design contrastant avec celui de Snaxshot, ciblant quant à lui la génération du millénaire. Toutes ces marques et services surfent sur cette tendance de web design émergente.



tendance graphique generation Z


9. Mise en page Bentobox


La bentobox a été conçue pour les repas organisés. En ligne, les designers et leurs clients en raffolent, et ça se comprend : l’interface utilisateur représente une conception compartimentée polyvalente qui organise les éléments numériques en sections discrètes et fonctionnelles. Cette structure conviviale améliore l’expérience utilisateur en présentant l’information de manière digeste et visuellement attrayante. On peut la considérer comme une amélioration par rapport à une grille standard.

 

Des sites tels que le Workshop Survival Guide et Prowl Studio adoptent une organisation ordonnée avec un espacement minimal, mais cette tendance graphique peut également intégrer des éléments ludiques. Par exemple, jetez un œil au site aux coins légèrement arrondis créé par le studio Schoooool pour la marque Swehl destinée aux nouveaux parents dont parle Vogue ou encore aux combinaisons de couleurs rafraîchissantes de Mode Analytics. Cette tendance de web design devrait bientôt atteindre son apogée, mais vous en verrez sans doute d’autres exemples en 2024.



tendance graphique mise en page bentobox


10. Boutons on/off


Bien que les boutons on-off apparaissent généralement sur les sites mobiles, les concepteurs les intègrent également dans les versions de bureau. Leur fonction est ludique, comme sur le site de la bande originale du film Barbie qui passe de la vue de Barbie à celle de Ken sur l’édition spéciale de l’album vinyle en vente en cliquant sur un CTA.

 

Les boutons on-off revêtent également une fonctionnalité pratique, comme le mode liste ou grille de Lusion Lab, le thème sombre ou clair de Contra. Cette flexibilité permet aux sites de s’adapter à différents publics, renforçant ainsi leur accessibilité et interactivité. En 2024, nous verrons encore plus d’exemples de ce type, dans le cadre d’une tendance de web design plus large où les interfaces de bureau adoptent des éléments de conception que les utilisateurs ont l’habitude de trouver sur mobile.

 


tendance graphique bouton on off


11. Boutons géants


L’une des plus petites manifestations du maximalisme à prendre le devant de la scène du web design cette année a été l’adoption de boutons géants. Il suffit de jeter un œil au colossal bouton « Rejoindre la liste d’attente » sur le site du magazine Lovers, ou au bouton de téléchargement de Rekki qui occupe presque toute la surface de l’écran.


Cette tendance graphique pourrait être une réponse à la diminution de la durée d’attention des utilisateurs, nécessitant ainsi des appels à l’action visuels plus importants. Elle peut également découler de l’intégration croissante de fonctionnalités mobiles dans les interfaces de bureau. Quel qu’en soit le motif, ces boutons énormes passent rarement inaperçus. À en juger par le comportement des utilisateurs, il semble que cette approche de design demeurera une solution efficace pour stimuler les clics publicitaires en 2024.

 


tendance graphique boutons geants


12. Défilement en boucle


Le sentiment d’épuisement mental lié au fait de vivre dans une boucle sans fin se retrouve aussi sur les écrans avec cette tendance web design surprenante. Certains sites web sont conçus avec un défilement en boucle, donnant l’impression qu’ils se poursuivent indéfiniment, sans début ni fin. Alors que le défilement en boucle permet de naviguer dans le contenu, cette boucle perpétuelle, que l’on observe sur des sites comme Lusion Lab et Nobel Foods, peut être si déconcertante qu’on en vient à regretter la présence d’un pied de page.

 

Le site de l’histoire de la marque Lacoste présente un bon équilibre dans son design, avec une grande quantité de contenu narratif à faire défiler, concluant par un pied de page surdimensionné. Cet élément sert de destination visuelle satisfaisante après un long parcours narratif. Il reste à voir si le défilement en boucle sera adopté par les grandes marques en 2024, ou s’il continuera à être associé à des secteurs plus créatifs, tels que la mode et les petits sites de vente directe. L’espoir demeure que cette tendance graphique perdure.


Astuce : si vous aimez les animations mais souhaitez un effet plus classique, consultez notre article sur l'effet parallaxe.



tendance graphique defilement en boucle

 

13. Pieds de page et titres XXL


Pendant de nombreuses années, les pieds de page et les en-têtes ont été relégués aux coins les plus discrets des sites web, souvent négligés sur le plan du web design. Cependant, les créateurs ont renversé les hiérarchies visuelles qu’ils considéraient autrefois comme des normes par défaut, cherchant à accorder une notoriété incontournable aux marques moins connues. Prenez par exemple les en-têtes vidéo dynamiques du studio de création Sturdy, RCA, Powell-Studio et le studio de design Atio, qui présentent tous des titres occupant tout l’écran au-dessus de la ligne de flottaison.

Cette tendance de design web s’étend également aux marques de renom : la marque de soins de Hailey Bieber, Rhode, la marque de patchs anti-boutons de la génération Z, Starface, et la marque de produits de consommation courante, Twice. Il est possible que cela découle de l’utilisation généralisée de polices de caractères expressives et personnalisées actuellement observée : si vous disposez d’une police de caractères décorative et personnalisée, vous voudrez lui offrir suffisamment d’espace pour se démarquer. Avec des caractères plus imposants, des pieds de page et des en-têtes agrandis, les éléments souvent négligés du design web deviennent des éléments clés. En 2024, on peut s’attendre à ce qu’ils prennent une importance accrue.



tendance graphique pied de page XXL


Cet article a-t-il été utile ?

bottom of page