Construire l'arborescence de son site en 5 étapes




C’est un fait. Aujourd’hui, créer un site Internet est à la portée de tous. Nous sommes bien placés pour le savoir ! Si le processus de création en lui-même est simple, il n’en reste pas moins qu’il nécessite en amont, méthodologie et réflexion.


En effet, un certain nombre d’étapes essentielles doivent être préalablement respectées afin de faire de votre site Internet une véritable réussite. Parmi elles, il y en a une cruciale : la construction de l’arborescence de votre site.


L’arborescence, c’est l’architecture, la structure de votre site web. À l’image d’une maison établie par son plan de construction ou d’un livre introduit par sa table des matières, l’arborescence vous donne une vue d’ensemble. C’est donc une phase stratégique incontournable qu’il ne faut en aucun cas négliger.


Mais alors, comment réaliser concrètement l’arborescence de votre site ? Voici nos conseils.



Qu’est-ce que l’arborescence d’un site internet ?


L’arborescence d’un site internet, c’est la représentation de la structure et de l’organisation des contenus présents sur votre site.

Comme son nom l’indique, elle s’apparente à une structure “en arbre” avec, en guise de tronc, la page d’accueil. Elle se décline ensuite en section et sous-section (les branches) puis en pages (les feuilles).


C’est une définition importante car l’arborescence conditionne le mode d’accès à l’information et la navigation sur votre site web. Elle participe grandement à son ergonomie. Une bonne arborescence doit être le fruit d’une recherche approfondie en terme de mots-clés, de besoins (les vôtres) et d’intentions (celles de vos visiteurs).





Pourquoi créer l’arborescence de votre site ?


L’arborescence, que l’on appelle également plan de site (ou “sitemap” pour les plus anglophones d’entre vous) est la première chose à faire lorsque vous créez votre site web. C’est une étape stratégique importante pour plusieurs raisons :

  • Avoir une vision globale de votre site

  • Établir une navigation fluide pour vos visiteurs

  • Améliorer votre référencement naturel



Avoir une vision globale


Construire l’arborescence de votre site, c’est mettre en forme la vision de votre projet.


Prenons l’exemple d’une maison. Le plan de construction constitue une première vue d’ensemble et sera le point de départ des travaux à mener. Il devra contenir l’ensemble des éléments nécessaires au projet : combien de pièces, comment sont-elles reliées entre elles, y a t’il un escalier principal, etc. Il en est de même pour l’arborescence de votre site.


Cette phase de conception est l’occasion de prendre du recul sur votre projet. Elle permet de prioriser, faire le tri et surtout mettre en place des bases solides sur lesquelles vous appuyer pour la poursuite de votre travail.



Aider à la navigation de vos visiteurs


C’est là l’enjeu principal. Guider les visiteurs de votre site vers les contenus qu’ils recherchent le plus facilement possible. À ce sujet, on évoque d’ailleurs souvent la règle des 3 clics : un principe d’ergonomie selon lequel un internaute doit pouvoir accéder au contenu souhaité en 3 clics maximum. Gardez donc en tête que votre dispositif de navigation doit être le plus efficace possible.


Concevoir une arborescence pour votre site web, ce n’est pas seulement classer et hiérarchiser vos contenus, c’est également anticiper les parcours de navigation des internautes. Difficile de prévoir cela, nous direz-vous. Evidemment, ce n’est pas une science exacte. Mais plus vous connaîtrez votre cible, plus vous serez à même de dresser des parcours types selon vos visiteurs et élaborer au mieux votre arborescence.


Une arborescence bien pensée alliée à une navigation fluide et intuitive, augmenteront le temps passé sur votre site (on parle alors de réduction du taux de rebond) et amélioreront votre UX (pour expérience utilisateur). Deux éléments clés, largement pris en compte aujourd’hui par Google dans ses critères de classement dans les résultats de recherche.



Aider au référencement naturel de votre site


Une bonne arborescence a un impact direct sur le référencement naturel de votre site web. À vrai dire, ces deux éléments sont même intrinsèquement liés. En effet, pour que votre site soit bien référencé, les moteurs de recherche ont besoin de comprendre rapidement et aisément son sujet et ses objectifs. Pour cela, ils vont explorer et analyser l’ensemble de votre contenu, page après page. Une construction logique leur facilitera la tâche et améliorera considérablement votre classement dans les résultats de recherche.


Mettez l’accent sur les liens internes. En créant des passages entre les différentes sections et en reliant les pages de votre site, vous facilitez la navigation de vos visiteurs et réalisez en plus un impact considérable sur votre SEO.


Rentrons à présent un peu plus en détail et voyons ensemble comment construire en pratique l’arborescence de votre site web.





Construire l'arborescence de votre site en 5 étapes


Si l’exercice peut paraître simple à première vue, il est en réalité un peu plus complexe qu’il n’y paraît. Pas de panique cependant, en suivant attentivement ces 5 étapes, construire une arborescence n’aura bientôt plus de secret pour vous.



01. Faire l’inventaire de votre contenu


Commençons par le commencement. Listez l’ensemble du contenu que vous avez à disposition et que vous souhaitez diffuser sur votre site. Pour l’instant, il ne s’agit pas encore de construire ou structurer quoi que ce soit, mais bien d’être le plus exhaustif possible. Identifiez donc tous les éléments que vous avez et rangez-les par thème.


Par exemple, vous êtes sur le point d’ouvrir une boutique en ligne. Le plus important est d’avoir :

  • Du contenu sur l’ensemble de vos produits (photos, vidéos, descriptions)

  • Les modalités relatives aux conditions d’achats et de livraisons

  • Vos informations de contact


À ce stade, raisonnez plus en idées et besoins plutôt qu’en nombre de pages.



02. Surveiller la concurrence


C’est bien connu, la concurrence ne dort jamais. D’autant qu’en matière d’arborescence, observer les sites similaires s’avère être une véritable mine d’informations.


D’abord cela vous permet de vous assurer que vous n’avez pas oublié d’élément important ou de détail relatif à votre domaine d’activité. De plus, cela vous donne des idées pour compléter votre inventaire, décider quel contenu doit être priorisé ou lequel est finalement en trop. la concurrence vous indique quelle direction donner à l’arborescence de votre site.



03. Hiérarchiser le contenu


Il est temps à présent d’organiser votre contenu. Il existe plusieurs types d’arborescence. À vous de définir celle qui vous convient le mieux en fonction de vos objectifs.


Deux approches se distinguent plus particulièrement :

  • L’approche ascendante (dite “bottom-up”) : elle part des différents types de contenus (définis lors de la première étape), pour arriver à une vision globale. Elle nécessite d’avoir suffisamment de type de contenu ou d’avoir des types de contenus suffisamment structurant. C’est le cas par exemple de certaines entreprises qui ont diverses activités ou agissent sur plusieurs secteurs.

  • L’approche descendante (dite “top-down”) : elle est plus répandue et consiste à définir un premier niveau de hiérarchie (généralement la page d'accueil) pour ensuite descendre petit à petit en établissant catégorie et sous-catégorie. Rappel : gardez en tête la règle des 3 clics - abordée un peu plus haut - afin de ne pas trop descendre en profondeur. Vous risquez de perdre non seulement vos visiteurs sur la route mais aussi de précieuses places sur Google.


Notez que ces deux approches ne sont pas incompatibles entre elles. Vous pouvez totalement combiner certains éléments “bottom-up” dans le cadre d’une approche “top-down” et inversement. Le tout étant de toujours agir avec logique et bon sens.


Autre détail qui a son importance : lors de l’organisation de vos catégories, faites en sorte que chacune d’elle aborde une thématique en particulier. En effet, plus le champ lexical et sémantique d’une catégorie est proche, plus cela impacte positivement votre SEO. On appelle ça une “architecture en silo”. Par exemple, vous avez une boutique en ligne de chaussures et accessoires de mode. Créez une catégorie chaussures et placez-y distinctement une rubrique “baskets”, “bottes et “chaussures à talons”.



04. Réaliser le schéma de l’arborescence


On y est presque ! Place à la mise en forme de votre arborescence. Là encore, deux écoles se distinguent. Celle qui préfère mettre en forme l’arborescence sur papier. Et une autre qui lui préfèrera une version sur logiciel, plus simple à modifier et à partager. Mais ces deux approches sont aussi complémentaires. Vous pouvez commencer à élaborer votre arborescence sur papier puis la finaliser sur un logiciel afin de la transmettre plus facilement par la suite.


Mais de quels logiciels parle t-on exactement ? Le choix est large. Vous pouvez partir d’un logiciel “simple” tel que Microsoft Power Point ou aller vers des outils plus spécifiques tels que Freemind ou MindMeister (logiciels dits de “mind mapping”) ou encore Balsamiq ou Cacoo (logiciels de maquettage web).





05. Tester l’arborescence


Vous y êtes ! Votre arborescence est enfin prête. Cependant, il vous faut apporter encore quelques dernières touches avant son lancement. En effet, il faut la stimuler, la confronter à la réalité et la préparer “au grand bain”. Pour cela, un seul mot : tester.


Testez tout d’abord la navigation. Définissez différents scénarios, imaginez divers parcours de navigation selon les profils de votre cible et ajustez-les au besoin. Posez-vous le plus de questions possible : “est-ce que ma navigation est intuitive quelque soit le chemin emprunté ?” “En combien de clics arrive t-on au contenu recherché selon les profils ?”


Confrontez ensuite votre arborescence aux principes du référencement. Vos catégories sont-elles cohérentes entre elles ? Vos liens internes sont-ils logiques et non sur-optimisés ?


Rassurez-vous, cette phase, bien qu’elle soit théoriquement la dernière, est propice au recommencement. C’est justement l’étape où tout est encore modifiable et où il ne faut surtout pas hésiter à reprendre depuis le début si nécessaire. Là encore, prenez le temps d’analyser et de réfléchir. Et vous n’en sortirez que vainqueur !



Publié par l'équipe de Wix




FR03.png