Qu'est-ce que le clickbait et pourquoi est-ce si efficace ?



Si vous ne connaissez pas le terme, vous y avez forcément déjà été exposé. Durant les 10 dernières années, le Clickbait est omniprésente sur le Web. Allez, on vous donne un indice : « Voici l’article le plus incroyable que vous ayez jamais lu ! » ou encore « Le top 10 des meilleurs chanteurs - le 3 va vous surprendre ! ». La plupart du temps, ce piège à clics est juste agaçant. sauf que parfois, il peut avoir de réelles conséquences négatives.


Utiliser des titres clickbait est une tactique pratiquée pas tous : dans les publications de news, les blogs de petites entreprises, des publications de réseaux sociaux, etc. Malgré le risque d'excéder et de frustrer les lecteurs, cette technique n’a pas faibli.


Qu'est-ce que le clickbait, pourquoi cela fonctionne-t-il si bien et est-ce une méthode que vous devriez employer ? Ci-dessous, nous allons tout vous expliquer de sorte que vous puissiez prendre une décision éclairée.



Qu'est-ce que le clickbait ?


Par définition, le clickbait est une technique visant à exagérer (voire falsifier) un titre pour attirer plus de clics. Cela s'apparente à de la fausse publicité en ligne. Il est souvent accompagné de photos sensationnels.


Le clickbait atteint généralement sa limite lorsque vous arrivez sur la page vers laquelle il vous envoie. La qualité du contenu est alors médiocre et si le titre pose une question, l'article lui-même n’apporte pas de réponse ou donne une conclusion peu satisfaisante. Vous l’aurez compris, le clickbait réfère rarement à quelque chose de positif.



L'histoire du clickbait


Clickbait provient du terme journalisme jaune, désignant une presse qui présente des news de faible qualité (pas de rigueur ni de recherche) et mise sur des titres accrocheurs pour vendre plus de journaux. Cette expression vient d'une bande dessinée datant de la fin des années 1890 et appelée The Yellow Kid. Une autre forme, plus familière, de ce type d’actu sensationnaliste vient du journalisme tabloïd qui a toujours existé, on pense bien sûr à Paris Match ou Closer.


Que ce soient le journalisme jaune ou la presse people, ils utilisent des titres et du contenu farfelus et sensationnels pour une raison. Ça vend ! Le but ultime des publicités ou des articles clickbait est de générer des revenus publicitaires en ligne, ce qui est une autre raison pour laquelle c’est si répandu.


Le clickbait est un peu les mauvaises herbes d'Internet - Pas nécessairement néfaste mais déplaisant et difficile à éradiquer.





Pourquoi le clickbait fonctionne-t-il si bien sur nous ?


Il n’est pas rare que la publicité joue sur les émotions ou les sentiments. C’est efficace ! La guérilla marketing est utilisé pour choquer, intriguer ou induire d'autres sensations comme le dégoût, la peur ou la culpabilité, souvent avec une transposition astucieuse dans le monde réel. D'une certaine façon, le clickbait est à la fois similaire et opposé à la guérilla marketing.


Le clickbait touche aussi la corde sensible, mais pas de la même façon que le guérilla marketing. Les gros titres sont destinés à déclencher la FOMO (Fear Of Missing Out ou la peur de passer à côté) chez un individu - présentés sous forme de « vous ne le croirez pas ! ». C’est une angoisse très caractéristique de notre époque et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles nous sommes tellement accros aux réseaux sociaux.


Nous venons de voir pourquoi le clickbait est semblable à la guérilla marketing. Mais en quoi sont-ils contraires ? Analysons la manière dont chaque méthode marketing est déployée.


Le guérilla marketing est visible et peut choquer instantanément. Les titres ou les photos clickbait promettent un choc (ou une réponse) qui ne viendra jamais. Le clickbait est structuré de telle sorte que le titre vous indique qu'il sait une chose que vous ignorez et qu'il vous suffit de cliquer pour la découvrir. Il exige de céder à sa curiosité.


Néanmoins, il est assez simple de repérer un clickbait. Si cela semble trop beau pour être vrai, c’en probablement le cas. Pourtant, il est difficile d’y résister. Nous cédons toujours (ou presque) à la tentation même si nous savons pertinemment que c’est un piège à clics. C’est là toute sa force.





Existe-t-il des bons clickbait ?


Il est facile de supposer que tous les clickbaits sont mauvais, mais c’est faux. Ils sont pour la plupart inoffensifs et, dans le pire des cas, génèrent une frustration qui s’évapore en quelques minutes. Avant d’analyser les différences entre les bons et les mauvais clickbaits, il peut être judicieux de redéfinir, ou du moins d’avoir une autre perspective sur ce qu’est ou n’est pas le clickbait. Et quoi de mieux que la réponse d’un site qui utilise le clickbait ?


En 2014, Buzzfeed a publié un article de blog affirmant qu’il ne « pratiquait pas le clickbait » et ses arguments étaient plutôt convaincants. Par définition, le clickbait est un contenu qui fait de fausses promesses. Techniquement parlant, ce n’est pas ce que fait ce site renommé. Il s’inspire du clickbait mais s'assure de fournir ce qu’annonce le titre. Titres sensationnalistes ? Check. Infos inutiles ? Discutable. Perte de temps ? Hum... Fun à lire ? 100 % !


La popularité du site lui a permis de se développer et de produire un contenu de bien meilleure qualité que tout ce que l’on pourrait considérer comme du « vrai » clickbait. Mais Buzzfeed reste néanmoins dans la zone grise. Quoi qu’il en soit, s’il devait un avoir un attrape-clics acceptable, ce serait celui-là.


Bien sûr, il n’y a pas que Buzzfeed qui fait un clickbait de « qualité ». C’est aussi le cas de revues réputées. Des blogs tech aux sites de films, c’est une tactique utilisée partout sur Internet. L'une des formes les plus courantes de clickbait sont les tops. Topito en a d’ailleurs fait sa marque de fabrique. Essayez de ne pas cliquer : Top 10 des photos des talents cachés de célébrités, ils sont balèzes/ Top 10 des meilleurs memes sur la vie étudiante/ Top 10 des faits divers les plus débiles/ etc. Ce type d’article peut être considéré comme du « bon » clickbait, ou au moins, du clickbait « inoffensif ».


Cette technique n'est pas limité aux articles. Si le véritable piège à clics est utilisé pour générer des revenus publicitaires en ligne, il est aussi employé pour attirer l’attention et susciter des clics sur des sites vidéo comme YouTube. Il n’est pas rare de trouver un une vignette criarde sur la plateforme de streaming vidéo pour inciter les internautes à cliquer.


Si le bon clickbait est un article d'actu ou un article Buzzfeed et que le clickbait standard est celui qui déçoit, qu'est-ce que le « mauvais » clickbait ? Il est aussi facile à identifier que les autres. Méfiez-vous des articles qui prétendent vous donner de l’argent ou vous demandent de télécharger un programme. S’ils peuvent être licites et anodins, ils peuvent aussi être très malveillants. Vous risqueriez d’être victime d’attaques de phishing ou que votre ordinateur soit infecté par un virus. Croyez-nous, ça ne vaut pas le coup. On peut vous garantir à 100 % (parole de blogueur) que vous gagnerez pas des millions en appuyant sur un bouton.


Le clickbait peut également impacter votre classement SEO. Si vous promettez le monde dans votre titre, mais que vous ne vous montrez pas à la hauteur, le lecteur quittera rapidement la page. Cela augmentera votre taux de rebond, ce qui n'est pas bon pour votre référencement. Ces éléments peuvent altérer la visibilité de vos pages dans les résultats des moteurs de recherche.





Stop Clickbait : le compte à suivre


Si le clickbait vous exaspère, nous connaissons un endroit où vous pourrez en rire. Stop Clickbait vous donnera le sentiment de justice retrouvé. Que vous le suiviez sur Twitter, Instagram, Facebook ou LinkedIn, il s'agit probablement du meilleur combattant qui soit contre le piège à clics.


Stop Clickbait reposte simplement le lien d'un article avec une légende qui résume son contenu en quelques mots. Par exemple : Vous ne croirez pas ce qu’Emma Roberts a fait - Elle porte trois jours de suite les mêmes tresses. Sérieusement. C’est le sujet de cet article.



Devez-vous utiliser le clickbait ?


S’il fonctionne pour d'autres, le clickbait pourrait-il marcher pour vous ? Eh bien, cela dépend, même si la réponse facile serait : non, non, non. Le risque de perdre votre public peut être trop important, surtout si vous êtes une petite entreprise. Vous ne voudriez pas faire fuir les lecteurs que vous essayez d’attirer juste à cause de titres trop sensationnalistes et d’attentes que vous ne pouvez pas satisfaire.


Si vous comptez utiliser le clickbait, il est essentiel d’honorer vos promesses. Faites-en sorte que votre réponse soit aussi fascinante que la question posée par votre titre afin que vos lecteurs ne regrettent pas d’être entrés sur votre site. Si vous vous lancez, voici quelques exemples que l'on pourrait utiliser pour cet article :


  • Vous ne croirez pas ces infos affolantes sur le clickbait !

  • Nous avons écrit un article à propos du clickbait, vous ne croirez jamais ce qui s’est passé ensuite !

  • Voici l’article le plus incroyable qui soit sur le clickbait



Publié par l'Équipe Wix




FR03.png