Comment tester et améliorer la vitesse de votre site web ?


Vitesse d'un site internet

S’il y a un endroit au monde où il vaut mieux faire une bonne première impression, c’est votre site internet. On parle bien sûr de votre design et de votre contenu, mais pas seulement. La vitesse du site web est l’un des facteurs déterminants de votre succès en ligne.


Un site lent peut ruiner votre réputation. Si en plus on recense le nombre de conversions perdues, cela peut aussi vous coûter cher. À l’inverse, un site performant aura un effet positif sur tous les aspects de votre business. Il attirera plus de visiteurs, ce qui veut dire plus de clients potentiels et donc, plus de ventes.


La première étape pour vous assurer d’avoir un temps de chargement rapide est de créer un site internet avec une infrastucture stable. Mais votre travail ne s’arrête pas là. Votre contenu y est aussi pour beaucoup. Quels fichiers média ajouter ? Où les placer ? Comment optimiser les images ? Qu’en est-il des applications externes ? Il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte.


Heureusement, vous venez de frapper à la bonne porte. Vous trouverez dans cet article comment tester la vitesse de votre site et 10 techniques pour l’améliorer.



Qu’est-ce que la vitesse d’un site web ?


On appelle la vitesse d’un site le temps que prennent une ou plusieurs pages web pour se charger, s’afficher sur le navigateur et réagir aux interactions après qu’un internaute ait cliqué sur un lien.


À ne pas confondre avec la façon dont les visiteurs jaugent la performance de votre site en fonction de ce qu’ils voient en premier sur leur écran (en sachant que ce ne sont pas forcément les éléments qui chargent le plus vite). Ce sont deux notions différentes et très importantes sur lesquelles vous devez travailler simultanément.


Qu’est-ce qui est considéré comme étant une bonne vitesse de chargement ? Cela dépend de l’industrie dans laquelle vous travaillez, mais nous vous recommendons fortement de ne pas dépasser les 3 secondes.



Pourquoi est-ce si important ?


Parce que la vitesse d’un site affecte l’expérience utilisateur, l’engagement des visiteurs, la conversion et la position sur les moteurs de recherche.


L’impact sur l’expérience utilisateur : cela peut sembler évident, mais laissez nous vous le répéter : plus votre site charge vite, plus vos visiteurs pourront utiliser ses fonctionnalités, voir votre contenu, contacter votre service client ou simplement comprendre de quoi il s’agit. En permettant une interaction plus rapide, vos visiteurs seront davantage satisfaits et donc plus aptes à retourner sur vos pages. C’est aussi simple que cela.


L’impact sur l’engagement des visiteurs : les visiteurs sont plus enclins à interagir avec un site lorsqu’ils peuvent naviguer rapidement sur celui-ci. Par exemple, si vous avez une boutique en ligne et que chaque étape du processus d’achat prend plus de quelques secondes, il est tout à fait compréhensible que vos clients se lassent et finissent par aller chez la concurrence. Le même principe s’applique pour remplir des formulaires ou pour passer d’une page à une autre. Vous comprenez donc l’impact négatif que cela peut avoir sur le trafic de votre site et sur votre business en général.


L’impact sur la conversion : la conversion est l’objectif principal de la plupart des sites. Selon une édude de Deloitte, aussi insignifiant que cela puisse paraître, un retard de 100 millisecondes sur le chargement d’une page peut faire chuter le taux de conversion de 7 %. Si vos visiteurs ne peuvent pas utiliser vos éléments assez vite, ils quitteront votre page.


L’impact sur le référencement : Google prend en considération la vitesse de chargement d’un site pour le classer dans ses pages de résultats. Ce qui veut dire que vos chances d’être en bonne position pour une recherche de mots-clés spécifiques augmentent à chaque fois que vous gagnez une milliseconde sur le chargement de vos pages.


Maintenant que vous avez saisi les enjeux, il est temps de passer à l’action.



Comment tester la vitesse de votre site ?


Il existe plusieurs façons de mesurer la vitesse des pages sur votre site Web. L'une des méthodes les plus fiables et les plus populaires consiste à utiliser PageSpeed Insight. Il vous suffit d'insérer l'URL de votre site vous obtiendrez un rapport sur les performances de votre site Web généré automatiquement.


Le rapport contient un certain nombre de mesures, les statistiques web principales, que Google inclut comme un facteur de classement potentiel lors du classement d'une page dans ses résultats de recherche. Un bon score (vert) peut être bénéfique pour le classement général de vos sites et le classement des pages individuelles dans la recherche. Un score faible ou un avertissement (rouge) peut avoir un impact négatif sur le classement général et individuel des pages de votre site.


capture d'écran de pagespeed insight

Google PageSpeed Insights évalue aussi les performances de vitesse globales de votre site en utilisant un score sur 100. Un score entre 90 et 100 est considéré comme optimal, tandis que tout score inférieur à 59 est considéré comme un avertissement et devrait vous pousser à donner la priorité à l'optimisation de la vitesse de votre site web.

Les informations sur la vitesse des pages et les vitesses de chargement peuvent être trouvées dans votre tableau de bord, grâce à Wix Analytics. Cliquez sur "Données Analytics et Rapports" puis sur "Vitesse du site". Ces données sont tirées des utilisateurs de votre site et de Google PageSpeed Insights, ce qui vous donne un moyen facilement accessible de mesurer la vitesse de vos pages.


tableau de bord - analyse des performances d'un site


L'utilisation de différents outils de test de performance pour mesurer la vitesse de la page conduira invariablement à des scores différents. Chaque plateforme rassemble ses analyses et ses données de différentes manières. Le plus important sont les mesures que vous allez prendre pour améliorer votre score, ce que nous abordons ci-dessous.


9 techniques pour améliorer la vitesse de votre site :


  1. Ne surchargez pas la page d’accueil

  2. Réduire le contenu média

  3. Optimiser le contenu de votre site

  4. Simplifier le code

  5. Utiliser un CDN

  6. Privilégier le chargement différé

  7. Éviter les plugins et les applications externes

  8. Optimiser la version mobile de votre site

  9. Déployer la mise en cache


01. Ne pas surcharger la page d’accueil


Si vous ne devez retenir qu’une chose de cet article, autant que ce soit celle-ci : votre page d’accueil doit être claire et pas trop chargée. Ajouter beaucoup de contenu (texte, images, vidéos et animations) peut jouer contre vous. Non seulement cela mettra du temps à s’afficher, mais en plus, vos visiteurs risquent de se perdre et de ne pas voir les éléments essentiels.


À l’inverse, une page d’accueil organisée avec un minimum d’informations permet aux internautes de comprendre le message instantanément et de le retenir plus facilement. Pour ne pas négliger de contenu, dispersez-le simplement sur différentes pages. Ainsi, chaque information aura sa propre place. Ajoutez un bouton « En savoir plus » ou « Blog » pour faciliter la navigation et vous assurer que les visiteurs ne manquent rien.



02. Réduire le contenu média


Et si vous faisiez un petit ménage de printemps ? En dehors de votre page d’accueil, ce sont toutes les parties de votre site qui doivent être limitées en contenu. Préférez toujours la qualité à la quantité. Pour être plus précis, nous parlons des médias qui consomment beaucoup de bande passante et ralentissent le chargement global. Les longues galeries de photos en font partie. Quelle que soit la taille des images, elles ont une influence sur la rapidité de votre site. Voilà pourquoi vous devez réduire leur nombre et ne sélectionner que les meilleures – à fortiori si elles sont destinées à votre page d’accueil.


L’intégration d’un contenu externe (une vidéo YouTube ou Facebook par exemple) fait également débat. Parce que le code source ne provient pas de votre hébergeur de site, ce dernier n’a pas de contrôle sur son optimisation et son chargement. Cela ne veut pas dire que vous devez le bannir, mais seulement le limiter. Un ou deux contenu externe sur l’ensemble de votre site est suffisant.



03. Optimiser le contenu de votre site


Même si vous avez déjà réduit le contenu média, pensez à contrôler la taille de vos images. Pour faire simple, cela revient à utiliser un format JPEG plutôt que PNG lorsque c’est possible. Si vous n’êtes pas sûr de faire la distinction, consultez notre guide sur les différents formats de fichiers. Pourquoi ? Car les fichiers JPEG sont plus légers et se chargent plus rapidement que leurs homologues tout en gardant une bonne qualité. Pour convertir vos visuels, utilisez des outils comme TinyJPG, Compressor.io ou ImageOptimizer.


Vous devez également équilibrer le ratio texte-images. Prenons un exemple : si vous avez un fond d’écran blanc, une image colorée sur laquelle vous ajoutez un texte blanc, votre texte se chargera plus vite que votre image et il apparaîtra en blanc sur fond blanc, donc invisible. Vous pouvez jouer sur les contrastes pour donner plus de visibilité à vos éléments mais éviter de placer des textes sur des images.


Enfin, sachez qu'il est préférable de limiter le nombre de typographies à 3. Cela vous permet tout d’abord de garder une image professionnelle et nette auprès de vos clients mais cela améliore surtout la vitesse du site web. De plus, si vous voulez utiliser des polices personnalisées, sachez qu’elles sont considérées comme des éléments graphiques (au même titre que les photos et vidéos) et donc, qu’elles ralentissent la performance de votre site.



04. Simplifier le code

Un code complexe, ou un code qui n'a pas été formaté correctement, peut ralentir la vitesse de chargement de la page. L'utilisation d'un code simplifié facilite l'exploration de votre site par Google, ce qui facilite également le chargement rapide des pages (tout ce qui simplifie la vie de Google est une victoire pour votre site Web). Choisissez une plateforme qui utilise un code simplifié sur toutes ses pages afin que vous n'ayez pas à vous soucier de le vérifier ou de le nettoyer, et vous pouvez être sûr que vos pages seront optimisées pour plus de performances.



05. Utiliser un CDN


Un CDN (content distribution network – réseau de distribution de contenu) fait référence à des serveurs et à des centres de données situés dans différents lieux, qui fournissent ensuite du contenu aux sites Web de leur région. Cela accélère la livraison du contenu et réduit par conséquent les temps de chargement. Le réseau de CDN mondial de Wix signifie que les pages de votre site sont optimisées pour de meilleures performances, quel que soit l'endroit dans le monde où se trouve votre site.



06. Privilégier le chargement différé

Le chargement différé (ou lazy loading en anglais) implique de retarder le chargement du contenu du site Web ou des médias qui sont en dehors de la vue initiale de l'utilisateur (en dessous de la ligne de flottaison). Cela se produit automatiquement avec de nombreuses plateformes de création de sites, qui déploient souvent le lazy loading sur l'ensemble de leur page. Vous pouvez également faire votre part en plaçant des éléments plus grands ou de plus haute résolution plus bas dans la page, ce qui leur donne le temps de se charger avant que les utilisateurs ne fassent défiler la page.

Déterminez les éléments qui se chargent en premier sur une page donnée de votre site Web. Priorisez le contenu visible au premier coup d'œil, car c'est ce que les utilisateurs voient lorsqu'ils visitent votre site pour la première fois. Vous devez viser à le garder simple, mais percutant, et l'utiliser comme un moyen de retenir les visiteurs pendant que le reste de la page se charge.



07. Éviter les plugins et les applications externes


Les applications externes utilisent ce que l’on appelle les iFrames. Ce sont en quelque sorte des navigateurs web à l’intérieur de votre site. Cela revient à charger un site (qui de plus n’est pas directement pris en charge par votre hébergeur) à l’intérieur d’un autre. Conclusion : un temps de chargement considérablement plus élevé.


Il va sans dire que les applications externes fournissent des fonctionnalités très utiles. Demandez-vous si vous en avez vraiment besoin, et si oui, placez-les intelligemment. Cela peut être sur une page indépendante ou avec peu de médias .


Vous avez besoin d'encore plus de données sur vos utilisateurs et les performances de votre site ? Nous vous recommandons de privilégier l'utilisation de plugins et de codes de suivi qui se concentrent sur l'analyse de la façon dont les utilisateurs interagissent avec votre site, car ils vous donneront des retours plus significatifs sur ses fonctionnalités. Il est également possible d'évaluer la vitesse et les performances des pages de votre site, avec et sans les plugins et pixels de suivi, afin de bien comprendre s'ils entravent la vitesse des pages.



08. Optimiser la version mobile de votre site


Le nombre de personnes naviguant sur leur smartphone augmente chaque jour. Tout naturellement, elles s’attendent à ce que votre site ait l’air tout aussi élégant que sa version sur ordinateur. Wix crée automatiquement une version mobile de votre site pour que vous n’ayez pas à tout reprendre de zéro. Mais ceci est loin d’être suffisant.

Ce n’est en réalité que la première étape. L’écran étant largement plus petit, vous devez optimiser l’espace en ajustant votre contenu. Par exemple, la section au-dessus de la ligne de flottaison doit contenir moins d’informations sur mobile.


S'assurer que les utilisateurs et les moteurs de recherche bénéficient de la meilleure expérience mobile possible est crucial pour optimiser les performances de votre site web. Nous savons que Google explore d'abord les mobiles et que les utilisateurs naviguent de plus en plus sur les petits écrans. Ainsi, lorsqu'il s'agit d'optimiser la vitesse des pages, votre site Web mobile doit être l'une des priorité.



Écran de bienvenue sur mobile


09. Déployer la mise en cache

La mise en cache automatique signifie qu'une partie du contenu de votre site est enregistrée telle qu'elle a été initialement vue par un utilisateur et affichée exactement de la même manière lorsqu'il visite à nouveau le site. Il s'agit d'un aspect important à prendre en compte pour améliorer la vitesse de la page, car la mise en cache réduit la durée de chargement en fournissant du contenu enregistré aux utilisateurs réguliers d'un site.


Wix déploie la mise en cache automatique sur toutes ses pages, vous permettant de créer un site internet sans penser aux spécificités de l'optimisation de la vitesse du site web.



Publié par Marie Kaddouch

Marketing Manager

FR03.png