Quel est le prix d’un nom de domaine ?



Internet est une invention fabuleuse. Grâce à elle, votre entreprise peut vendre ses produits et services partout dans le monde. On peut vous trouver en Chine ou aux Galapagos. Mais pour cela, il vous faut un point de ralliement. Une sorte de siège social en ligne. Autrement dit, un site internet professionnel. Comme tout bureau, ce site doit avoir une adresse, il s’agit du nom de domaine. C’est votre bout de propriété sur la Toile. Mais combien devez-vous payer pour cela ?


Votre entreprise n’est pas la seule à vouloir se faire une place sur la planète Web. Vous devez donc redoubler d’attention pour garder votre bout de terrain et surtout être visible. C’est ici qu’entre en jeu votre nom de domaine. Il vous permet de protéger le nom de votre société en ligne et donc d’être cohérent sur tous vos supports de communication. De plus, c’est un gage de qualité pour les internautes. Cela prouve que vous êtes une entreprise sérieuse en laquelle ils peuvent avoir confiance.


Acheter un nom de domaine est-il si facile que cela en a l’air ? Que devez-vous prendre en considération ? Dans ce guide, nous répondons à toutes vos questions : de la définition d’un nom de domaine à la façon de vous le procurer en passant par le tarif. Après tout, devenir propriétaire, c’est une grande étape !



Qu’est-ce qu’un nom de domaine ?


Si votre site était une maison, votre domaine serait votre adresse. Plus précisément, tous les sites web du monde ont une adresse IP qui leur est propre. Seulement, celle-ci se compose d’une série de chiffres et de points très difficiles à mémoriser pour un humain. Voilà pourquoi les noms de domaine ont été créés. Ce sont des appellations mémorables données aux adresses IP d’un site. Tous les domaines passent par un DNS (Système de nom de domaine). C’est le système universel pour traduire des noms de domaine en adresses IP.


Exemple : vous voulez vous rendre sur votre constructeur de site préféré ? Vous pouvez utiliser notre domaine wix.com ou notre adresse IP 185.230.63.164. Dans les deux cas, vous tomberez sur la même page.



Pourquoi est-il important d’avoir son propre nom de domaine ?


  • Votre site internet est la première impression que vous laissez en ligne. Un nom de domaine personnalisé vous rend plus professionnel et digne de confiance.

  • Cela rend votre site facile à trouver. On se souvient plus d’un nom que d’une adresse IP composée de chiffres. De plus, si vous changez d'hébergeur, vous pourrez garder le même domaine.

  • Un nom de domaine personnalisé est un must si vous prévoyez d’avoir une adresse email professionnelle (avec le nom de votre entreprise après le @).

Au niveau du référencement, votre nom de domaine donne à Google une indication sur votre entreprise. Ainsi, en comprenant mieux qui vous êtes, Google aura tendance à mieux vous classer dans ses pages de résultats.


Tous ces facteurs contribuent à améliorer votre visibilité en ligne. Il en résulte plus de trafic, plus d’opportunités de business et inévitablement, plus de ventes. Voilà pourquoi enregistrer votre propre domaine est crucial lorsque vous créez votre site internet.



La structure d’un nom de domaine


Ce qu’on appelle le “nom de domaine” est fait de deux parties : le domaine de premier niveau et le domaine de deuxième niveau. Il est important de connaître l’ordre pour ne pas se tromper lors de l’enregistrement. Contrairement au français, les domaines se lisent de droite à gauche. Voilà pourquoi le premier niveau est en réalité la fin du nom de domaine.


Domaine de deuxième niveau (SLD) : il s’agit du domaine lui-même. Il représente l’identité de votre site et doit mentionner votre offre. Par exemple dans wix.com., Wix est le SLD.


Domaine de premier niveau (TLD) : il s’agit de votre extension, c’est-à-dire ce qui suit le “point” de votre URL. Les domaines de premier niveau les plus courants sont .fr, .com, .net, .org et .edu. Les TLD peuvent être divisés en deux groupes :

  • gTLD pour les domaines de premier niveau génériques. Ce sont les extensions les plus courantes comme .com ou .org. Avec le temps et une demande grandissante, d’autres gTLD ont été créés. On en compte désormais plus de 1000 dont .design, .biz ou .guru. Toutes ces extensions sont disponibles librement. À l’inverse, d’autres comme .pro ou .name requièrent certaines conditions.

  • ccTLD pour les domaines de premier niveau code pays. Ils permettent de reconnaître des pays : .fr pour la France, .ja pour le Japon ou .za pour l’Afrique du Sud par exemple.


Vous avez probablement déjà entendu parler de l’URL (abréviation pour Uniform Resource Locator). Il s’agit de tout ce qui s’affiche dans la barre de votre navigateur lorsque vous vous trouvez sur une page web. Elle est composée des éléments suivants :


Le protocole de transfert hypertexte (HTTP OU HTTPS) + le préfixe (www) + le domaine (SLD) + l’extension (TLD) + le chemin.





Qu’est-ce qu’un hébergeur de site web ?


Pour avoir un site internet professionnel, il vous faut un nom de domaine, mais vous avez également besoin d’un hébergeur. C’est le service offert par une entreprise pour stocker votre site sur un serveur. Grâce à cela, votre site existe et est visible sur Internet - ce qui signifie qu’il s’affichera dès qu’un visiteur tapera votre adresse.


L’hébergement de votre site, tout comme l’enregistrement d’un nom de domaine est facturé chez la plupart des constructeurs de site. Certaines entreprises proposent des offres plus flexibles. C’est le cas de Wix. Il vous permet d’héberger gratuitement votre site dès le moment où vous appuyez sur le bouton “Publier”. Le meilleur dans tout cela : lorsque vous publiez un site avec Wix, votre contenu web est stocké sur des serveurs sécurisés situés partout dans le monde. Résultat : vos pages sont accessibles rapidement pour absolument tous vos visiteurs.



Comment choisir un bon nom de domaine ?


Maintenant que vous connaissez la partie technique, penchons-nous sur la stratégie. Pour avoir un bon nom de domaine, il doit être :


Simple : facile à prononcer, à épeler et à mémoriser. Évitez les orthographes inhabituelles et les caractères spéciaux.


Court : plus il est long, moins vos visiteurs s’en souviendront.


Au nom de votre entreprise : votre domaine doit contenir le nom de votre société ou du moins quelque chose qui s’en rapproche. Grâce à cela, votre site sera reconnaissable au même titre que vos autres éléments de communication.


Adapté au référencement : Google regarde en premier votre nom de domaine pour vous référencer. Envisagez donc d’y ajouter quelques mots-clés en lien avec votre industrie (MarieSoullietPhotographie.com) ou votre localisation (MarieSoullietToulouse.com).





Comment savoir si votre nom de domaine est disponible ?


Rien de plus simple ! Il suffit de vérifier sur des outils appropriés comme celui de Wix.com. Tapez le domaine de vos rêves et découvrez en un clic s’il est disponible ou pas. Il n’y a pas de limite, vous pouvez essayer autant de fois que vous le souhaitez. Un autre option est le générateur de domaine en ligne si vous manquez d’inspiration. Choisissez ensuite une extension et achetez le tout dans un bureau d’enregistrement (ou registraire), comme Wix.


Que faire si mon domaine est déjà pris ? Pas de panique, il y a toujours une solution. À priori, vous pourrez le choisir avec une extension différente. Vous pouvez également jouer avec les variations de votre nom. Il y a aussi la possibilité d’utiliser une abréviation ou d’ajouter un mot-clé en lien avec votre profession. Une dernière option est l’achat d’un nom de domaine d’occasion, on revient sur cette option un peu plus bas. Vous voyez, ce ne sont pas les solutions qui manquent.



Comment acheter un nom de domaine ?


Avant de sortir votre carte de crédit, vous devez comprendre ce que signifie acheter un nom de domaine. Votre domaine est en quelque sorte votre propriété sur la Toile. Et en tant que tel, il doit être enregistré auprès de l’organisme central ICANN (Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet). Pour cela, vous devez acquérir votre domaine via un registraire accrédité qui sera autorisé à effectuer cette action. Celui-ci est responsable du bon enregistrement de votre nom de domaine et donc de sa protection. Il devra aussi gérer le renouvellement mensuel ou annuel.


Le registraire est au final celui qui gère votre domaine, vous devez donc le choisir avec précaution. Il en existe beaucoup sur le marché, mais tous ne se valent pas. Certains vous font payer des frais supplémentaires (frais de dossier, renouvellement, etc) ce qui rend l’achat de votre domaine plus cher que prévu. Assurez-vous donc de choisir un registraire fiable complètement transparent sur le prix et les conditions.

Nous vous conseillons d’opter pour un bureau d’enregistrement qui fait aussi hébergeur pour avoir votre site et votre domaine au même endroit. Avec plus de 150 millions d’utilisateurs, Wix est la solution favorite d’un grand nombre d’entreprises dans le monde.


Wix fournit à tous ses utilisateurs un certificat SSL et est fier de sponsoriser l’initiative Let’s Encrypt pour répandre le protocole HTTPS partout à travers le monde. Vous recevez 500 Mo de stockage pour votre contenu et 500 Mo de bande passante gratuitement. Il y a également des formules Premium disponibles pour tous vos besoins.



Combien coûte un nom de domaine ?


Le prix de votre acquisition dépend d’un grand nombre de facteurs :


L’extension : .com ou .org sont souvent plus chers que .fr ou .co.uk pour le même domaine.


Le registraire : tous les bureaux d’enregistrement ne proposent pas le même prix.


Les termes choisis : assurer votre nom pour une ou plusieurs années peut avoir un impact sur le prix.


La popularité des mots-clés : tous les mots-clés ne coûtent pas la même chose. Par exemple, carinsurance.com a été vendu pour la somme de 49,7 millions de dollars, ce qui en fait le domaine le plus cher au monde.


La confidentialité : tous les propriétaires de site sont listés et apparaissent publiquement auprès de l’ICANN. Vous ne voulez pas être trouvé ? Un domaine privé vous permet de remplacer vos informations de contact par celles de votre registraire.

Lorsqu’un domaine est très compétitif ou un nom très convoité, il n’est pas rare de payer plus cher son nom de domaine. Autrement, vous ne devrez pas en avoir pour plus de 20 dollars par an. Si cela va au-delà, c’est une décision stratégique à prendre au sein de votre entreprise. Combien cela vous coûterait de ne pas avoir de domaine ? Autrement dit, si vous n’êtes pas immédiatement trouvable sur la Toile, que vous n’engendrez donc pas beaucoup de trafic dès le début ni de vente, quel est le manque à gagner ? Ce sont des considérations à prendre en compte.


Conseil de pro : la plupart des forfaits Premium de Wix comprennent un nom de domaine gratuit pendant 1 an. Intéressé ? Trouvez la formule Wix qui vous convient.



Acheter un nom de domaine d’occasion


Si vous voulez un nom de domaine mais que celui-ci est déjà pris, vous avez encore une chance de l'acquérir d’occasion. Revendre des domaines est devenu un véritable marché. Il existe des plateformes d’enchères et des courtiers pour vous aider à dénicher le domaine de vos rêves. Mais encore une fois, il faut être prudent. Beaucoup d’arnaques circulent en ligne. Si vous choisissez d’acheter votre domaine auprès d’un particulier, vous devez être conscient des risques.


Les noms de domaine d’occasion sont un marché lucratif, les prix grimpent donc facilement. Il n’est pas rare qu’un domaine coûte entre 1000 et 30 000 dollars. Cela vous demandera aussi plus d’efforts : vous devez retrouver le propriétaire du site, le contacter et négocier le prix du domaine, tout cela sans parler de la transaction elle-même.


Si cela ne vous fait pas peur, voici étape par étape ce qu’il faut faire pour acheter un domaine déjà enregistré :


  1. Tout d’abord, vous devez identifier le propriétaire du nom de domaine. Pour cela, vous pouvez utiliser le service en ligne WHOis. Récupérez le nom, l’email et le numéro de téléphone. Cependant, de plus en plus avec la RGPD, ces informations sont privées, vous n’avez donc pas d’autre choix que de faire appel à un courtier.

  2. Si possible, entrez en contact avec le propriétaire. Vous pouvez envoyer un email en expliquant votre requête. Demandez si le domaine est à vendre et proposez un prix pour entamer les négociations.

  3. En supposant que le propriétaire soit d’accord pour vendre le domaine, vous allez devoir tomber d’accord sur un prix qui vous convient à tous les deux. Avant de commencer les négociations, définissez un prix maximum au-delà duquel vous ne voulez pas aller.

  4. Une fois que les deux parties sont d’accord, il est temps de payer. Pour vous protéger, il vaut mieux utiliser un service de paiement comme Escrow.com (comptez les frais de service dans votre budget). La plateforme autorise le paiement seulement lorsque le domaine est transféré. Ainsi, vous êtes tranquille de votre côté et le vendeur n’a pas peur de ne pas recevoir son argent.



Prêt pour vous faire une place en ligne ? Achetez et connectez votre nom de domaine avec Wix !

FR03.png