• 51k
  • 13
Art et Photographie \ 25 Octobre 2018

La photo culinaire pour débutants (ou l’art de mettre l’eau à la bouche)

Il y a quelques années, prendre des photos de plats était réservé à une élite. Mais depuis l’explosion d’Instagram, des #food, #yummy, #pâtisserie et #coktails, c’est devenu chose courante. Seulement, pour avoir un rendu pro, il ne suffit pas d’ajouter un filtre. La photographie culinaire est un art. Si vous avez un site internet de restaurant, un blog ou un portfolio, vous devez avoir des images de qualité.

À une époque, on utilisait des produits artificiels pour rendre les ingrédients plus appétissants sur papier glacé. La mousse à raser pouvait faire office de crème chantilly et l’huile de moteur pouvait remplacer le sirop d’érable. Mais cela, c’était avant. Aujourd’hui, il existe des meilleures techniques pour nous mettre l’eau à la bouche avec une simple image. Lesquelles ? Bienvenue en cours de photographie culinaire : leçon N°1.

01. Travaillez le style

La photographie est un art, ce qui suppose un certain sens de l’esthétisme. Pour mettre vos plats en valeur, pensez à une composition adaptée. Quels éléments devez-vous incorporer ? Quelle ambiance ? Quelle palette de couleurs choisir ? Ce sont des détails auxquels vous devez penser. Si vous n’êtes pas sûr de savoir comment faire, sachez qu’il existe des experts en la matière. Ce sont des stylistes culinaires. Leur rôle est de composer une œuvre d’art avec votre assiette, de transformer un banal œuf à la coque en un plat gastronomique aux couleurs éclatantes.

Oeuf bénédicte

Photo prise par l’utilisateur de Wix Andrew Scrivani.

02. Utilisez des produits frais

On voit tous la différence dans notre assiette entre une belle salade verte fraîchement cueillie et une salade un peu fatiguée. Eh bien, sachez que c’est encore plus marquant sur une photo. Lorsque vous prévoyez de capturer vos plats, assurez-vous d’avoir des produits de première fraîcheur. La durée de conservation de la plupart des ingrédients est entre deux et quatre jours, organisez donc votre shooting en conséquence.

03. Jouez avec la nourriture

Oubliez ce que votre grand-mère vous a dit, ici jouer avec la nourriture est autorisé – c’est même recommandé. Prenez une journée avant le shooting photo pour faire des tests et observer comment les aliments réagissent les uns avec les autres. Par exemple, si vous voulez capturer un bol de céréales, essayez de remplacer le lait par du yaourt, une consistance plus épaisse pourrait donner un meilleur rendu. Certains aliments changent de couleur ou de consistance lorsqu’ils sont chauds ou froids ou encore en contact avec d’autres produits. Pour un résultat optimal, vous devez faire attention à tous ces détails lorsque vous prenez en photo vos plats.

04. Accessoirisez vos aliments

Pour ajouter un peu d’originalité, vous pouvez utiliser des accessoires dans la composition de votre photo. Cela peut être des herbes, une planche à découper, un bout de tissu ou de la matière en arrière-plan. Pensez à l’émotion que vous souhaitez délivrer dans votre cliché. Dans tous les cas, assurez-vous qu’ils n’attirent pas trop l’attention, le sujet principal de votre photo doit rester votre plat.

a cook putting dried flowers on top of a green cake

Photo prise par l’utilisateur de Wix Weshootfood.

05. Utilisez une lumière douce

La nourriture à tendance à ressortir sous son meilleur jour avec une lumière douce et naturelle. Si vous avez une grande fenêtre à proximité, c’est l’idéal. Avec un éclairage trop agressif, vous risquez d’avoir des ombres disgracieuses. Essayez de les atténuer avec un drap ou une feuille calque. Vous pouvez également investir dans une boîte à lumière – ou la faire vous-même. Pour cela, découvrez notre article sur comment bricoler son propre matériel photo.

06. Créez une composition unique

Vous pouvez utiliser trois angles en photographie culinaire :

  • 90 degrés, c’est-à-dire vue de haut. Cette prise de vue est très à la mode et permet d’avoir une vision globale du plat. Nous la recommandons pour les assiettes avec différentes textures, comme un bol de muesli, une salade, une pizza ou encore des tapas.
  • 45 degrés, c’est-à-dire à la hauteur de vos yeux. Cet angle permet de voir l’intégralité de la scène tout en montrant l’intérieur d’un plat, il donne de la profondeur à vos photos. Il est recommandé pour les assiettes composées de plusieurs couches, comme des hamburgers, des lasagnes ou des cakes.
  • 0 degré, c’est-à-dire au niveau de la table. Cet angle est un peu moins flatteur et il est plus rarement utilisé. D’un autre côté, c’est une bonne option pour mettre en avant des variations de hauteur, de textures ou de couleurs, comme par exemple une série de verres remplis de jus ou des ananas de tailles différentes.
a splash of milk hitting a milk chocolate bar

Photo prise par l’utilisatrice de Wix Melanie Bellemare.

07. Pensez autrement

On a tendance à prendre des photos culinaires sur une surface plate et avec un arrière-plan uni. Néanmoins, l’artiste ici, c’est vous. Vous êtes libre de sortir des standards et de prendre vos plats avec le décor de votre choix. Certains aiment photographier la nourriture en cours de préparation dans une cuisine chargée pour refléter une certaine atmosphère. D’autres prendront un cornet de glace en train de fondre dans les mains d’un enfant au parc. Inventez votre propre composition, celle qui raconte votre histoire et révèle l’émotion de votre cuisine.

Prêt à partager vos chefs d’oeuvre ? Créez un site internet avec Wix !

Publié par Equipe Wix

Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Adresse courriel invalide.

l\'email existe déjà

Adresse courriel invalide.

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Adresse courriel invalide.

l'email existe déjà

Adresse courriel invalide.