• 393k
  • 20
Marketing \ 4 Juin 2018

7 péchés capitaux à ne jamais commettre en marketing

Avoir un produit de qualité ne suffit pas. Il faut aussi savoir le vendre. Le marketing joue une place essentielle dans la réussite de votre entreprise. Une fois que vous avez défini votre offre, vous devez faire une étude de marché, identifier votre cœur de cible, construire votre identité visuelle et même créer votre propre site Internet.

En tant que chef d’entreprise, vous savez que le chemin vers la réussite n’est pas un long fleuve tranquille. Mais le tout est de savoir comment éviter (ou surpasser) les embuches. Lorsque vous vendez vos produits ou services, Il y a des erreurs courantes que vous pouvez facilement déjouer. De vos campagnes de communication à vos partenariats, nous avons identifié 7 péchés capitaux à ne commettre sous aucun prétexte. Voici votre bible du marketing. Au nom de la publicité, de la concurrence et des ventes. Amen.

La paresse

« La campagne de l’année passée avait bien marché, on peut la refaire ! »

Il y a un célèbre adage qui dit qu’on ne change pas une équipe qui gagne. La vérité est qu’aucune équipe ne peut continuer de gagner indéfiniment. Vous pouvez avoir la meilleure boulangerie de Paris, vous risquez de vous faire dépasser si vous vous reposez trop longtemps sur vos lauriers.

L’année passée, vous avez fait un carton plein avec votre campagne pour la fête des Mères, vous vous dites donc tout naturellement qu’il faut recommencer. Attention, fausse bonne idée. Votre public – et surtout la concurrence – connaît déjà votre plan d’attaque. Vous n’arriverez plus à les surprendre et n’obtiendrez pas le même effet sur vos ventes. Pour progresser, vous devez constamment innover. Cherchez à aller plus loin, repoussez vos objectifs. Gardez en tête que si vous n’avancez pas, vous reculez.

L’envie

« Vous avez vu ce que les concurrents ont fait récemment ? »

Copier l’idée d’un concurrent ne vous amènera que des problèmes. Le premier – et le plus important – est d’ordre légal. Vous pouvez vous faire poursuivre en justice pour plagiat, et inutile de vous dire que c’est très mauvais pour votre image. En parlant d’image, c’est votre deuxième problème. Votre public risque de ne pas vous reconnaître et d’associer tout le crédit à une autre marque que la vôtre. Enfin, il n’y a rien de pire qu’une mauvaise copie, cela vous fera perdre toute crédibilité auprès de votre audience.

Au contraire, vous devez afficher votre différence. Relevez deux ou trois avantages qui vous distinguent de vos concurrents et appuyez sur ces points précis. Vous avez une livraison gratuite ? Vos produits sont faits à la main ? Ou bien vous avez des prix défiant toute concurrence ? C’est le moment de le faire savoir.

Les 7 péchés capitaux du marketing - l'envie

L’avidité

« Prenons cette option, elle obtiendra plus de likes. »

Si vous avez un cabinet d’avocats, vous pouvez organiser une séance photo avec des chiots habillés en juges et des chatons en costume-cravate pour votre nouvelle carte de vœux. On a dit pouvoir, cela ne veut pas dire que vous devez le faire. Vous obtiendrez certes des likes sur Facebook et beaucoup d’enthousiasme de la part de vos proches, mais est-ce vraiment bénéfique à votre business ?

Toute votre communication doit être fondée autour de deux buts : construire votre image de marque et faire augmenter votre chiffre d’affaires. Établissez une stratégie et tenez-vous-en. Vous devez avoir une ligne directrice et restez cohérent avec ce que vous avez construit au fil des années. Bien sûr les réseaux sociaux peuvent vous aider à atteindre vos objectifs, mais gardez en tête qu’ils ne sont pas une fin en soi. Les Likes ne se transforment malheureusement pas encore eu euro – ni même en bitcoin.

La gourmandise

« Embauchons cet acteur, il a fait la dernière campagne Chanel. »

Nous n’avons rien contre les acteurs, ni contre Chanel. Seulement cette prestigieuse marque de luxe se rapproche-t-elle de votre univers de marque ? Il est confortable de penser que mettre beaucoup d’argent sur la table (avec un acteur connu, un réalisateur à succès, un tournage à Bora Bora, etc.) suffit pour réussir une campagne. Malheureusement – ou heureusement ! –  ce n’est pas tout à fait le cas. Vous pouvez faire de très belles choses avec un budget limité, du moment que vous collez au maximum à votre public cible. Soyez terre à terre et mesurez vos retours sur investissement. Il vaut mieux grandir lentement mais surement plutôt que de bruler toutes ses cartes sur un gros coup.

La luxure

« Associons-nous avec un maximum d’entreprises. »

Tout comme vous cherchez des façons d’exposer votre entreprise, il y a beaucoup de médias qui ont besoin d’attirer des marques. Des foires, des magazines locaux ou des événements en tout genre vous feront les yeux doux. Chaque proposition prendra la forme d’une opportunité incroyable à ne pas manquer.

C’est précisément à moment-là que vous devez prendre le temps de la réflexion. Cette publicité sera-t-elle bénéfique pour votre image de marque ? Quel est le public visé ? Avec quelle autre marque vais-je être associé ? Est-il plus rentable d’investir cet argent ailleurs ? Vous devez vous poser toutes ces questions avant de foncer tête baissée. Ne vous laissez pas séduire par la flatterie, il peut y avoir anguille sous roche.

Les 7 péchés capitaux du marketing - la luxure

La colère

« Envoyons cette newsletter à un maximum de personnes ! »

Et c’est ainsi que le spam est né. Lorsque vous faites une publicité en ligne ou même hors ligne, vous choisissez très précautionneusement votre public. Par contre, lorsque vous envoyez un email, vous avez tendance à l’adresser à toute votre liste de contacts.

C’est un péché facile à commettre. Un email ne coûte pas grand-chose, voire rien, alors vous vous dites pourquoi ne pas tenter votre chance ? Seulement, vous risquez de perdre des abonnés et cela a un coût plutôt élevé. Avant d’appuyer sur le bouton « Envoyer », demandez-vous qui votre newsletter peut-elle intéresser et sélectionnez les destinataires en fonction. Vous serez surpris de voir l’impact sur votre taux d’ouverture et de clics.

La fierté

« Peu importe les commentaires, je sais que mon idée est excellente. »

Que ce soit pour créer votre logo, construire votre site internet ou votre campagne publicitaire, vous vous êtes probablement impliqué à 100 % dans ce projet. Il représente des heures d’étude, d’analyse, d’essais, d’erreurs et de succès. Il est donc tout à fait normal que vous y soyez attaché. C’est une bonne chose, mais c’est aussi dangereux. Il est essentiel de savoir prendre du recul.

Rappelez-vous que ce n’est pas vous qui allez consommer votre produit ou service. Voilà pourquoi l’avis de vos clients est précieux. Ils voient les choses sous un angle différent. Ils n’ont pas suivi tous le processus de création et ne se penchent que sur le rendu final. C’est en fin de compte cet avis qui va peser dans la balance. Quelles que soient les remises en question que cela engendre, prêtez une oreille attentive aux commentaires et aux critiques de vos clients. Réfléchissez aux adaptations possibles et à la meilleure façon de répondre à leurs attentes.

Prêt à faire décoller votre entreprise ? Commencez par créer un superbe site internet avec Wix !

Publié par Equipe Wix

Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email