• 39k
  • 22
Art et Photographie \ 19 Avril 2018

7 clips qui ont révolutionné l’industrie musicale

Albert Einstein a dit un jour « La créativité est contagieuse, faites-la passer ». Nous avons été contaminés et en ouvrant cet article vous venez aussi de l’attraper ! C’est la définition même de la viralité : quelque chose qui se propage d’un organisme à un autre. Et dans le monde 2.0, plutôt que de l’éviter, on en raffole ! D’un compte Facebook à un autre, d’un fil d’actualité Insta à un message WhatsApp, tout ce qui se partage rapidement et facilement est mis sur un piédestal.

Vous savez ce qu’il y a de plus viral sur le Net en ce moment ? Les vidéos. Elles poussent comme des petits pains sur tous les réseaux sociaux. Mais peu d’entre elles ont un impact sur le monde lorsqu’on les sort de nos fils d’actualité. Voilà pourquoi aujourd’hui, on voudrait appuyer sur pause et rembobiner un instant. Sortons la tête de tous ces clips de chats déguisés en requin dans l’espace et retournons faire un tour dans l’industrie musicale.

Les clips vidéo existent depuis des décennies – on retrouve des premiers essais dans les années 1920. Au fil du temps, les technologies ont progressé et surtout des esprits très créatifs ont fait évoluer le genre. Certains artistes ont réussi à utiliser un format existant pour le transformer en quelque chose de jamais créé auparavant. C’est comme cela que l’on fait avancer l’art et la société. Alors, quels sont les clips qui nous ont amenés là où nous en sommes aujourd’hui ? Beyonce fait-elle partie du classement ? Asseyiez-vous confortablement, mettez le son et profitez du spectacle !

Michael Jackson, « Thriller » (par John Landis)

Le King ! Les nouvelles générations ne seront sûrement pas surprises par ce clip de plus de 10 minutes avec la production et le budget d’un court métrage. Mais dans les années 1983, Michael Jackson a été le premier à transformer une vidéo musicale en une œuvre filmographique à part entière. En son temps, « Thriller » a repoussé les limites de la création et est devenu un véritable phénomène culturel. Depuis, il a ouvert bien des portes !

A-ha, « Take on me » (par Steve Barron)

Nous avons tous déjà vu des BD, nous connaissons les vidéos, mais que se passe-t-il lorsque l’on combine les deux ? Un an seulement après « Thriller », c’est un groupe norvégien qui révolutionne le genre avec « Take on me », dirigé par Steve Barron (qui pour info a aussi travaillé avec Michael Jackson sur Billy Jean). On y voit un héros de bande dessinée prendre vie et passer du monde réel au monde virtuel. En utilisant une technique appelée la rotoscopie, le dessinateur est passé sur chaque image de la vidéo originale pour la retracer au crayon. Après quatre mois de production et plus de 3000 dessins, cette vidéo incroyable a propulsé le single en tête des charts du monde entier, remportant 6 MTV Video Music Awards.

OK Go, « The One Moment » (par Damian Kulash Jr.)

Que tout celui qui parle de vidéo musicale créative sans mentionner OK Go quitte tout de suite le métier ! C’est un peu dur c’est vrai, mais nous ne voulons surtout pas que vous passiez à côté de ces génies. Le groupe américain est spécifiquement connu pour leurs clips originaux. Tout a commencé avec Here It Goes Again : une caméra fixe et une chorégraphie déjantée a suffi à les faire connaître. Car qui a besoin d’un gros budget lorsqu’il y a une bonne idée derrière ? Leurs clips ont fait le tour du web et ont récolté des centaines de millions de vues.

C’est un choix très personnel, mais si nous devons sélectionner un seul clip de ce groupe pour cet article (ce que nous devons effectivement faire), ce serait « The One Moment ». Il a été tourné d’une traite et en seulement 4,2 secondes. Vous verrez que l’on peut faire des choses incroyables en un temps si court !

Bob Dylan, « Like a Rolling Stone » (par Vania Heymann)

Après avoir conquis le public avec la chanson « Like a Rolling Stone » sortie en 1965, Bob Dylan nous surprend avec une vidéo interactive en 2013. Tout comme sa musique a révolutionné le paysage musical, son clip a introduit un nouveau concept. On y retrouve plusieurs chaînes, avec sur chacune d’entre elles un vrai personnage d’émission télévisée (acteurs de sitcom, présentateurs du JT, sportifs, etc.) dont le discours s’accorde parfaitement avec les paroles de la chanson. Le spectateur est alors libre de changer les chaînes créant ainsi son propre clip.

À ce moment-là, la vidéo interactive n’en était pas à son premier essai – il y a eu avant « The Wilderness Town » de Arcade Fires. Mais le projet de Vania Heymann est passé au cran au-dessus en créant 16 versions possibles pour la même chanson et en transformant le spectateur en acteur.

Pharrell Williams, « Happy » (par Yoann Lemoine)

2013 a décidément été un grand cru. Dans la même lignée que Bob Dylan, Pharell met à contribution le grand public avec « Happy ». Il crée le premier clip vidéo de 24 heures en montrant le chanteur et différentes personnes se déhanchant sur ce rythme effréné dans les rues de Los Angeles. Sur le site dédié au film, les internautes peuvent passer d’une séquence à l’autre à leur guise. La version courte sur YouTube de 4,06 minutes seulement a atteint le milliard de vues. Juste au cas où vous ne seriez pas l’un d’eux, nous vous en avons remis une couche.
PS : avez-vous trouvé les célébrités qui se cachent dans le clip ?

Oren Lavie, « Her Morning Elegance » (par Oren Lavie, Yuval et Merav Nathan)

Le stop motion est une technique connue, mais elle prend une tout autre dimension lorsqu’elle met en images Oren Lavie dans le clip de « Her Morning Elegance ». On y voit une jeune femme endormie en train de vivre ses rêves sans quitter son lit. En plus d’avoir remporté plus de 30 millions de vues sur YouTube, le film a été projeté à de nombreux festivals ce qui lui a valu un Grammy pour le « meilleure clip musical ». Qui aurait cru qu’il ne fallait que 48 heures pour filmer 2 096 images ? Fait amusant : Oren a mis en vente toutes les images du projet en tant qu’œuvres photographiques indépendantes.

Coldplay, « Up&Up » (par Vania Heymann et Gal Muggia)

Cette composition est la définition visuelle de « surréaliste ». Inspirés par les artistes spécialisés dans le collage, les créateurs Vania Heymann (et oui encore une fois) et Gal Muggia ont entrelacé des éléments sans rapport entre eux dans des perspectives si naturelles que nous sommes presque surpris de n’avoir jamais vu de pop-corn jaillir d’un volcan auparavant. Chaque scène est un chef-d’œuvre d’imagination et de montage vidéo, mettant avant, en plus du groupe, des questions politiques et sociétales. Le rôle de l’art est-il de faire réfléchir ? Suite au prochain épisode.

Vous avez aussi une oeuvre à faire connaître ? Créez un superbe site internet avec Wix !

Publié par Equipe Wix

Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email