• 323k
  • 58
Art et Photographie \ 31 Août 2017

Grâce à cette photographe, tout le monde peut devenir Frida Kahlo

Vous ne connaissez peut-être pas son travail, mais vous avez très certainement déjà vu son visage au moins une fois : des sourcils broussailleux, une légère moustache et un fichu tropical, nous parlons de Frida Kahlo (1907 – 1954). Cette artiste mexicaine est devenue une icône mondiale et une source d’inspiration pour un grand nombre d’artistes. Doit-on attribuer cela à la femme, qui a surmonté avec force et dignité les embûches de la vie ? Ou bien à l’artiste, qui s’est démarquée par la singularité de ses peintures surréalistes ? Ou peut-être est-ce les deux et cette façon que Frida a eu d’aborder avec talent des questions universelles telles que l’identité, la sexualité et l’amour ?

La photographe de Wix, Camila Fontenele, fait partie de ces gens qui ont été marqués à vie par l’aura de cette artiste hors norme. Elle a puisé dans ses œuvres le courage dont elle avait besoin pour poursuivre ses rêves. Elle a donc décidé d’utiliser son appareil pour lui rendre hommage. Le résultat est subjuguant de beauté et de sens profond ! Camila s’est lancée dans un immense projet. Son but ? Photographier différentes personnes, au hasard de ses rencontres, portant les attributs de l’icône mexicaine. Une femme âgée, un petit garçon, un couple… plus de 6 000 individus se sont prêtés au jeu : se mettre dans la peau Frida Kahlo. Camila nous raconte son histoire et nous dit pourquoi et comment « Tout le monde peut devenir Frida ».

Le jour où la photo a changé ma vie

Bonjour Camila, nous sommes ravis de vous rencontrer et nous vous souhaitons la bienvenue sur le blog de Wix. Pouvez-vous vous présenter et nous expliquer un peu ce que vous faites ?

Bonjour, mon nom est Camila Fontenele, j’ai 26 ans, je suis une photographe brésilienne et une artiste visuelle. Si je devais me décrire, je dirais que je suis une personne qui croit profondément que l’art et la société ont le pouvoir de faire réfléchir et de provoquer le changement.

Quand et comment avez-vous débuté votre carrière de photographe ?

En 2012, j’ai décidé de tout abandonner et de me concentrer sur une nouvelle voie, la mienne. Je pense que la photographie est entrée dans ma vie pour me « sauver ». Je dis cela dans le sens où chaque personne à une mission à accomplir dans la vie et il doit s’efforcer de trouver quelle est cette mission. La mienne est de prendre des photos et de créer des ponts entre les gens pour les connecter et les amener à se questionner. Je pense que la photographie m’a aidée à me rapprocher de ma propre vérité.

Photographer Camila Fontenele taking pictures

Pratiquez-vous la photographie en tant que professionnelle ?

Oui, la photographie est mon métier. Ma plus grande peur en commençant était de devoir être restreinte à un seul genre, parce qu’il semblerait que je sois obligée d’appartenir à telle ou telle catégorie. Bien heureusement, j’ai réalisé que je pouvais me consacrer à plusieurs choses à la fois. Donc maintenant, en plus de travailler sur des projets artistiques, je réalise également des photos de mariage, des portraits, événements et encore beaucoup d’autres choses.

Tout pour Frida

Pouvez-vous donner à nos lecteurs un aperçu de qui était Frida ?

Frida Kahlo était une artiste mexicaine exceptionnelle. C’était une femme révolutionnaire qui n’avait pas peur d’endosser des rôles qui, dans la société, étaient attribués aux hommes. Dans de nombreuses peintures, elle fait son portrait et montre son amour, ses couleurs, ses rêves mais aussi la réalité souvent douloureuse dont elle a fait l’expérience. Frida était mariée à Diego Rivera (un peintre muraliste mexicain), avec qui elle a eu une relation mouvementée, ce qui implique aussi d’autres hommes et femmes, et elle est morte à l’âge de 47 ans. Son histoire est vraiment incroyable et son intensité inspire encore de très nombreuses personnes. Je pense qu’elle était très courageuse pour vivre avec une telle force : elle n’avait pas peur d’être différente.

two women dressed as frida kahlo kissing

Comment avez-vous entendu parlé de Frida Kahlo pour la première fois ?

J’ai étudié Frida en cours d’art à l’université. Je suis d’abord tombée amoureuse des couleurs mais j’ai ensuite découvert un connexion plus forte, presque spirituelle. J’ai commencé à lire beaucoup de choses sur son travail et sur sa vie jusqu’au moment où j’ai eu le courage de lancer un projet entièrement inspiré par elle. Je l’ai ressenti comme une mission,  parce que j’avais besoin d’elle dans ma vie professionnelle comme dans ma vie personnelle.

Pourquoi est-ce que Frida vous inspire ?

Dans de nombreuses interviews, j’ai répondu que Frida m’a montré qu’il était possible de rêver et d’être forte. Alors même qu’elle avait tellement de souffrance à l’intérieur, elle utilisait des couleurs vives dans ses peintures et dans ses vêtements en signe d’espoir. Cependant, les sentiments inspirés par Frida sont trop profonds pour être exprimés avec des mots, donc j’utilise des photos à la place.

portrait of a man dressed as Frida Kahlo by wix photographer Camila Fontenele

C’est donc comme cela qu’est né le projet « Tout le monde peut devenir Frida » ?

Exactement. Au moment où j’ai imaginé le projet « Tout le monde peut devenir Frida » (« Todos podem ser Frida » en Portugais) en 2012, je travaillais dans la publicité – la photographie n’était encore qu’un hobby. On parlait très peu de Frida Kahlo au Brésil. Donc avant toute chose, j’ai commencé par faire des recherches, pour essayer de trouver des travaux inspirés par elle. Mais la plupart d’entre eux étaient liés à la mode et je ne voulais pas faire quelque chose de purement esthétique. J’ai cherché à me faire ma propre interprétation de sa vie. À ce moment-là, je savais déjà que Frida avait l’habitude de porter des habits d’homme et aussi qu’il y avait des rumeurs sur sa bisexualité.

J’ai donc eu l’idée de photographier des hommes habillés comme Frida, chacun d’entre eux interprétant cinq parties de sa vie. La production a été réalisée en collaboration avec des artistes visuels. Au début de ce projet, je ne savais pas où cela allait me mener, parce que tout cela était fondé sur un sentiment, une relation particulière que je pouvais ressentir entre elle et moi et que je voulais exprimer de façon artistique dans le but d’apprendre à me connaître moi-même. Après m’être consacrée pendant un an à la première partie de ce projet, j’ai enfin eu le courage de quitter mon job, de devenir photographe à plein temps pour pouvoir l’amener à un niveau supérieur.

Et à quoi ressemble le projet aujourd’hui ?

« Tout le monde peut devenir Frida » se fait en deux temps. À la première étape, il y a une exposition photo avec les cinq parties mentionnées plus haut, qui sont :

  • « Entièrement Frida » (« Frida por Inteiro »), qui vise à déconstruire l’environnement historique de Frida Kahlo pour apporter son intensité et sa force au monde contemporain.
  • « L’amour de Frida » (« O amor de Frida »), qui raconte la relation tumultueuse entre Frida et Diego et leur rapport intime avec l’amour.
  • « Les couleurs de Frida » (« As cores de Frida »), montre l’influence étrange et subtile des couleurs sur sa vie et sur son art.
  • « La douleur de Frida » (« A dor de Frida »), qui met en avant ses blessures et la douleur à laquelle elle a dû faire face durant sa vie.
  • « L’avortement de Frida » (« O aborto de Frida), couvre les sentiments qu’elle a éprouvés après son avortement, en utilisant des couleurs et des figures masculines.

portrait of 4 men by wix photographer camila fontenele

Et en quoi consiste la deuxième étape du projet ?

La seconde partie est une expérience sociale, que j’ai appelée « intervention (ou performance) artistique ». À chaque exposition, nous créons un mini studio avec une équipe de photographes et de maquilleurs professionnels. Chaque visiteur est alors invité à s’habiller comme Frida et à être pris en photo. Bien évidemment, chacun est libre de participer, de refuser ou simplement de parler du projet s’il le souhaite. L’ensemble du processus (habillage, maquillage et photographie) prend environ 15 minutes. Pour moi, la magie apparaît juste avant de prendre le cliché, lorsque la personne réalise qu’elle est sur le chemin de l’auto prise de conscience. J’ai appelé ce projet « Tout le monde peut devenir Frida », mais en réalité mon intention est d’amener les gens à être ce qu’ils désirent, à pratiquer l’empathie et faire en sorte qu’ils n’aient plus peur d’apprendre à connaître les autres en profondeur, avec tout leur intensité.

Frida pour tout le monde

Vous utilisez des modèles de tous genres, ethnicités, âges, ou orientations sexuelles. Voulez-vous nous dire qu’il y a une Frida en chacun de nous ?

Pas seulement une Frida Kahlo, nous pouvons aussi virtuellement nous transformer en n’importe quelle personne, sentiment ou même un lieu. Je me pose beaucoup de questions de ce type : qui suis-je – en dehors de l’argent que je possède, du nom qui m’a été donné, de la maison dans laquelle j’habite, des vêtements que je porte ? Que reste-t-il lorsque l’on enlève tout cela ? Et qu’est-ce qui a été endommagé ? Ce sont aussi les questions que je pose mentalement aux personnes que je photographie. Parce que je pense que lorsque l’on trouve en nous le vrai « soi » qui n’a pas été endommagé, nous avons plus de respect pour les autres, parce qu’au final, nous comprenons que nous sommes tous connectés. Frida m’a appris à chercher mon « moi » dans ce monde et c’est aussi ce que je veux faire pour les autres à travers mon projet.

woman dressed as frida kahlo by wix photographer camila fontenele

Sur la page Facebook de votre projet, on peut voir beaucoup de personnes habillées comme Frida, combien de « Frida » avez-vous déjà réunie ?

J’ai environ 6 000 photos de personnes habillées comme Frida Kahlo. Ce nombre grandissant me surprend toujours. Je n’ai jamais fixé d’objectif défini, parce que ce projet s’est toujours répandu de façon organique – et je voudrais que cela continue à être le cas.

Comment les adeptes de Frida Kahlo et les critiques d’art ont-ils accueilli votre projet ?

 Les réactions ont toujours été très surprenantes et très positives, même de la part des personnes qui connaissent parfaitement la vie et le travail de Frida. Pareil pour la presse, il y a eu une très bonne couverture médiatique ! L’année dernière, des articles sont sortis sur des sites de journaux comme le Huffington Post, Follow The Colours, Fubiz, Quartz, El País, etc. Je suis très impliquée lorsqu’il s’agit de promouvoir mon travail. Je l’envoie à beaucoup de personnes, certains répondent, d’autres non, c’est la vie.

portrait of a man dressed as frida kahlo by wix photographer camila fontenele

Quels sont vos conseils pour prendre de superbes portraits ?

Vous devez montrer une certaine connexion et du respect pour la personne que vous photographiez. Il n’est pas rare de rencontrer des problèmes techniques, mais vous pouvez rapidement les résoudre donc il n’y a pas d’intérêt pour moi de vous en parler maintenant. L’affection et l’observation sont des choses que l’on apprend seulement lorsque l’on donne le meilleur de nous-mêmes dans ce que l’on fait.

On peut voir qu’il y a beaucoup de tendresse dans vos photos, et tout particulièrement dans vos portraits…

Merci, je suis vraiment heureuse que vous voyez cela ! Pour moi, faire le portrait de quelqu’un est quelque chose de spirituelle et cela doit exprimer un respect mutuel entre deux individus.

Portrait of a young boy dressed as Frida Kahlo by Wix photographer Camila Fontenele

La photo comme manifeste

Pensez-vous que la photographie peut aider à prévenir des préjugés sociaux et culturels ?

Oui, bien sûr ! Je déteste l’image « glamour » et « purement esthétique » que l’on attribue souvent à la photographie. Pour moi, cet art signifiera toujours quelque chose de plus profond, difficile à voir de l’extérieur. En réalité, on peut dire la même chose de tous les arts – tout ce que l’on fait à un sens plus profond qu’il n’appartient qu’à nous de déterminer.

Certaines personnes peuvent comparer « Tout le monde peut devenir Frida » à un carnaval, en raison de ces couleurs exubérantes, mais ce projet porte des questions très profondes. D’autres artistes et moi-même essayons d’aborder des sujets sérieux tels que la diversité, tout particulièrement lorsqu’il est question de genres. Nous vivons dans un monde où certains ont plus de privilèges (financier mais aussi en termes d’intégration, de droits et de respect), juste de par leur genre. Un autre problème est l’accès à la culture. Au Brésil, malheureusement, l’art ne touche pas tout le monde, et pour moi, la photo n’est pas qu’un métier, cela a aussi une signification sociale. Donc, nous nous assurons de rendre ce projet accessible à tous, même aux sans-abri que nous avons photographiés en tant que Frida.

girl dressed as frida kahlo by wix photographer camila fontenele

Quels sont les photographes d’hier et d’aujourd’hui qui vous inspirent ?

Je m’inspire de beaucoup de choses et de personnes différentes, pas seulement de photographes. Parfois, prendre soin de mon jardin et observer mes feuilles de basilic grandir peut m’amener à une réflexion et aboutir à un superbe projet. Néanmoins, si je devais citer des noms, je dirais Henri Cartier-Bresson, Antanas Sutkus, Platon, Nair Benedicto, Vivian Mayer, Gisele Freund, Anka Zhuravleva, Mariana David, Francesca Woodman, Julia Salustiano, etFernanda Magalhães.

Quel est le prochain rêve que vous souhaitez réaliser ?

 Je ne m’arrête jamais et j’ai quelques projets en cours : « Le lointain est un endroit tout proche de moi » est un projet autobiographique où je fouille dans la mémoire maternelle et paternelle ; et dans « Thé : histoire et enregistrements », j’explore avec des mots et des images la route invisible qui nous relie aux couleurs, odeurs, formes, etc. Je pense aussi à voyager au Mexique prochainement, pour avoir le courage de continuer mon chemin en tant que photographe.

portrait of an old man dressed as frida kahlo by wix photographer Camila Fontenele

Vous utilisez Wix pour votre site internet personnel, tout comme pour le site de votre projet « Tout le monde peut devenir Frida », pouvez-vous nous expliquer votre choix ?

J’ai choisi Wix car il me donne la flexibilité et la liberté dont j’ai besoin. Tout comme pour mon travail personnel, j’aime faire des recherches, tester et réajuster si besoin. Wix me donne la possibilité de faire cela très facilement, de charger et de changer le contenu de mon site, à n’importe quel moment et quel que soit l’endroit où je me trouve.

En tant que jeune photographe, à quel point avoir un bon site de photographie est important pour vous ?

Je pense qu’Internet est un environnement démocratique où j’ai la chance de pouvoir toucher des personnes de différents endroits. Quelqu’un peut chercher un certain type de photo sur Google, tomber sur votre site et vous contacter. Par exemple, mon site Wix m’a apporté de nombreux clients et des contacts de qualité. Donc pour moi, la réponse est : avoir un site internet, même s’il est très simple (et je crois sincèrement au pouvoir de la simplicité), est une chose très importante pour un photographe !

old woman dressed as frida kahlo by wix photographer camila fontenele

Merci beaucoup pour votre temps et votre gentillesse Camila. Le dernier mot vous revient. Une pensée à partager ? Une déclaration d’amour ? Un manifeste ? Vous avez carte blanche !

« On ne peut pas aider mais se demander quelle différence une personne fait dans ce monde. Nous regardons à l’intérieur de nous-mêmes, en nous demandant si nous pouvons être héroïque ou grand. Mais la vérité est, chaque fois que nous prenons faisons une action, nous avons un impact. Chaque chose que nous réalisons a un effet sur les personnes qui nous entourent. Chaque choix que nous prenons fait des vagues dans le monde. Nos plus petits actes de gentillesse peuvent provoquer une réaction en chaîne et déclencher des bénéfices imprévus pour les personnes que nous n’avons jamais rencontrées. Il se peut que nous ne soyons jamais témoins de ces résultats, mais ils se produisent tout de même. » Cette citation est tirée d’une série appelée Touch et chaque fois que je me sens trop petite pour changer le monde, j’y repense. Donc ne l’oubliez pas : vos actions sont importantes pour quelqu’un.

portrait of a girl dressed as frida kahlo by wix photographer camila fontenele

Cette interview nous a été offerte par le blog de photographie de Wix, allez y faire un tour pour découvrir de nombreux artistes de talent et de très bons conseils pour photographes !

Prêt à inonder la Toile de vos photos ? Créez un superbe site de photographie gratuitement avec Wix !

Publié par Equipe Wix

Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Adresse courriel invalide.

l\'email existe déjà

Adresse courriel invalide.

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Adresse courriel invalide.

l'email existe déjà

Adresse courriel invalide.