10 photographes au coeur de la nature


Respirez à pleins poumons et ouvrez grand vos yeux ! Aujourd’hui, on a décidé de s’éloigner de la grisaille de la ville et d’aller faire un tour au coeur de la nature. Vous pouvez laisser de côté vos voitures, vélos, tickets de train ou d’avion, car vous n’avez pas besoin d’aller bien loin pour cela. De très talentueux photographes ont fait le voyage pour nous. Ils ont arpenté des environnements hostiles et sont partis à la recherche des espèces les plus dangereuses (et en danger) de la planète pour nous ouvrir une porte sur ce monde méconnu, qu’ils mettent à notre disposition sur leur portfolio Wix. Avec pour mission de promouvoir la beauté de notre mère nature et de contribuer à la conservation des plantes, des paysages et de la vie sauvage, ils nous offrent un regard neuf sur la faune et la flore qui nous entourent. Voici 10 photographes qui remplissent leur rôle à merveille. Découvrez des clichés fascinants et remplis d’émotion.



Les acrobates de Geert Weggen


Durant les quatre dernières années, Geert Weggen a pris en photo les écureuils sauvages qui venaient rôder autour de sa maison. Pour capturer l’instant, il a eu l’idée d’apporter à ses nouveaux compagnons toutes sortes de petits jouets. Le résultat est adorable, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Un jour, les petites bêtes à poils en ont eu assez de jouer les modèles et ont décidé de se mettre de l’autre côté de la caméra. Ces clichés ont propulsé le photographe suédois au rang de superstar des réseaux sociaux, avec plus de 20 publications partout dans le monde.





Les couleurs chaudes du grand froid, par Lisa Michele Burns


Certains ont eu la chance de naître avec un appareil entre les mains, pour d’autres cette vocation est venue avec le temps. C’est le cas de Lisa Michele Burns, qui était journaliste de voyage pour le Lonely Planet, jusqu’à un fabuleux périple à Marrakech qui lui a ouvert les yeux (et le coeur) à la photographie. Aujourd’hui, elle continue de parcourir le monde mais documente ses excursions avec des photos plutôt que des mots. Et on salut l’initiative, surtout lorsque l’on observe le talent de Lisa. Elle capture la lumière merveilleusement bien, comme on peut le voir dans sa série de photos sur la Suède et l’Islande.





Au coeur de la vie sauvage, par Amos Nachoum


Vous pensiez que photographier la nature consistait uniquement à caresser des biches et à prendre des léopards endormis du haut de sa Jeep ? Il faut croire que non. Après avoir travaillé en tant que photographe de guerre pendant des décennies au Rwanda et en Bossnie, Amos Nachoum a perdu fois en l’humain et a décidé de porter son attention sur une population pacifique – et c’est le cas de le dire – composé de crocodiles, requins blancs et ours polaires. Ces clichés captivants et audacieux ont fait de lui un des acteurs majeurs de la photographie sous-marine, repris dans les magazines les plus prestigieux, dont le National Geographic. Il gagne en renommée mais ne perd pas de vue sa mission : “faire sortir les gens de chez eux pour les amener au coeur de la nature”.





La perfection cachée de la nature, par Meg Farrar


Meg Farrar est une jeune photographe installée dans l’Ontario, où elle travaille doucement mais sûrement ses talents artistiques. Son secret ? Essayer et essayer encore. Elle teste constamment de nouvelles approches jusqu’à ce qu’elle trouve l’instant parfait. Meg réalise principalement des portraits, mais elle ne reste pas indifférente devant le charme de la photographie de nature, comme on peut le voir sur sa série de somptueuses photos macros de fleurs et d’espèces aquatiques. La lumière est douce, subtile, ce qui n’est pas habituel pour le genre, et nous rappelle la délicate atmosphère des films de Sofia Coppola. Le résultat nous murmure doucement la perfection cachée de la nature.





Quand le chaos devient la règle, par Hilary O’Leary


Hilary O’Leary est guidée par sa passion. Une passion de la photographie parce qu’elle lui permet d’approcher le monde avec son oeil artistique. Une passion pour la conservation de la vie sauvage, parce qu’il y a urgence. Et une passion pour l’Afrique, puisque c’est son continent d’origine. Elle le décrit souvent comme un “chaos exquis”. Avec ses photos de nature, elle nous donne un aperçu de cette merveilleuse cohue. Un exemple ? Ce bébé rhino qui lèche gentiment la main de ce soldat pétrifié. Tenez-vous prêt, parce qu’en Afrique, l’inattendu est toujours sur le point d’arriver !





Talent précoce, par Eugene Kitsios


Eugene Kitsios est un photographe allemand de 25 ans à peine, diplômé en écologie et biologie marine. Bien que très jeune, ses images témoignent déjà d’une excellente maîtrise de son appareil et d’une compréhension innée de la faune. Le jury des Sony World Photography Awards l’a repéré en 2017, et nous sommes sûrs que ce n’est que le début d’une longue série de prix. Eugene prend des photos principalement en couleur, mais comme vous pouvez le voir ici, il sait aussi repérer quand le noir et blanc crée cet effet saisissant.





Plus que ce que les yeux ne peuvent voir, par Matteo Andrei


De façon générale, Matteo Andrei réalise des portraits et des publicités. Comme tout produit de la génération Instagram, il passe beaucoup de temps en édition afin d’obtenir la photo la plus soignée possible. Il en va de même pour les clichés pris lors de ses voyages, qui nous donnent cette satisfaisante impression d’irréel. Retournez 2 500 ans en arrière, quand les philosophes grecques  les plus sages débattaient avec véhémence de la question : l’art doit-il simplement imiter la nature, ou doit-il l’améliorer ? On vous laisse juger de cela par vous-même.





Pris en flag’, par Northern World


Edgar Hempen est un photographe réputé qui, entre beaucoup d’autres succès, a été publié en couverture du magazine anglais Olympus. Comme son nom d’artiste le suggère, il a un léger penchant pour le Nord. De l’Islande au Svalbard, il parcourt des kilomètres à la recherche de l’image parfaite. Sur sa route vers le Grand Nord, Edgar saisi quelques instants de la vie animale et nous offre une ode à la nature.





Un oasis en photo, par Tomasz Solinksi


En dépit de son manque apparent de vie et de végétation, le désert est en réalité une source d’inspiration très riche pour les photographes de nature. Un arbre isolé, un serpent ou un oiseau va inévitablement se démarquer lorsqu’il est entouré de roches arides. Des ruines de Petra à la mer morte, Tomasz Solinski démontre que, vu à travers l’objectif d’un photographe de talent, tous les éléments sont vivants.





Les petites faiblesses des animaux, par Rosie Litterick


Des singes en train de commérer, un pan qui expose sa splendeur avec fierté ou une vache qui se croit à l’abri des regards indiscrets : les animaux ont aussi leurs petites faiblesses. La photographe Rosie Litterick nous les révèle avec les photos les plus expressives et les plus touchantes jamais vues. Une approche unique, parfaitement réalisée.






Prêt à impressionner le monde avec vos photos ? Commencez par créer votre portfolio gratuitement avec Wix !



Publié par Equipe Wix




#nature #Photographie #portfolio #prendrebellesphotos #utilisateurwix

FR03.png