• 0k
  • 0
Actualité \ 8 Mars 2016

Rencontre avec 4 femmes qui secouent l’entrepreneuriat

Le 8 mars, c’est la Journée internationale des droits des femmes. L’occasion de se réjouir des avancées réalisées – et de rappeler les terrains qu’il reste à conquérir. Notamment en matière d’entrepreneuriat, puisque la part de femmes créatrices d’entreprises n’atteint que 30 % en France. Pour faire grimper ce pourcentage, toutes les initiatives sont les bienvenues. À l’image du Challenge « Mix & Wix », lancé aujourd’hui même par Wix et Agorize afin de promouvoir la diversité en milieu professionnel.

Nous en profitons pour rencontrer 4 des expertes qui composent le jury du Challenge. Elles ont des parcours très variés, mais partagent une même passion du numérique et une volonté farouche d’aider les entrepreneurs et dirigeants de start-up à réaliser leurs projets. Entre conseils, confidences et coups de gueule, découvrez comment ces 4 femmes ont décidé de secouer l’entrepreneuriat d’aujourd’hui – pour mieux préparer celui de demain.

Samantha Jérusalmy : « A quand une Journée internationale de l’homme ? »

Samantha Jérusalmy est codirectrice de Girls in Tech Paris, association partenaire du Challenge Wix qui vise à promouvoir les parcours de femmes entrepreneuses dans la high-tech. Samantha est aussi la plus jeune associée de France dans un fonds de capital-risque, Elaia Partners.

Samantha Jérusalmy Journée de la Femme

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, cela vous inspire quoi spontanément ?

C’est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes, de fêter les victoires et les acquis. Exactement comme ce que nous faisons avec le baromètre de Girls in Tech sur l’entrepreneuriat tech.

La part de femmes à la tête d’entreprises stagne depuis plusieurs années autour de 30 %. Pourquoi selon vous ?

Elles sont moins de 10 % dans l’entrepreneuriat tech, ne représentent que 15 % des levées de fonds et 10 % des montants levés. Mais elles pèsent de plus en plus lourd dans l’écosystème : elles ont levé 90 millions d’euros en 2015, soit 3,5 fois plus que l’année d’avant ! Voyons plutôt le verre à moitié plein.

Le conseil ultime que vous donneriez à un(e) jeune entrepreneur(-se) ?

Comme disait Joseph Schumpeter, « entreprendre consiste à changer un ordre existant ». J’ajouterais qu’être une femme entrepreneurE consiste à bouleverser non pas un, mais deux ordres établis ! Alors, Women Disrupt** !

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Challenge Wix ?

Pour la cible : les étudiants et jeunes diplômés. Pour le message : montrer que l’on entreprend toujours mieux en mixant les compétences et les sexes. Un discours de diversité que l’on prône sans cesse chez Elaia Partners, équipe composée d’hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes, avec des backgrounds très différents.

Un message à faire passer à nos amis, les hommes ?

A quand la Journée internationale de l’homme ? Et c’est là que tu te rends compte que ça existe ! Info ou intox ? Voilà en tout cas ce que l’on retrouve sur la page Wikipédia qui lui est consacrée : « Son objectif : promouvoir les modèles masculins positifs ; pas uniquement les stars de cinéma et les vedettes de sport, mais les ordinaires comme les hommes de la classe ouvrière qui vivent leur vie de façon décente et honnête » Je reste perplexe. Et pourtant, tout le monde mérite bien sa journée 😉

*1883-1950, économiste autrichien connu notamment pour ses théories de l’innovation.

**Mesdames, bouleversez l’ordre établi !

*************************

Caroline Ramade : « Une équipe mixte est 63 % plus performante qu’une équipe exclusivement masculine »

Caroline Ramade est Directrice générale adjointe de l’incubateur féminin Paris Pionnières, partenaire du Challenge Wix.

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, cela vous inspire quoi spontanément ?

Paris Pionnières a été créée un 8 mars, donc c’est un symbole très fort pour l’association. Au-delà, c’est une journée de mise en lumière de toutes les initiatives d’empowerment féminin. Même si pour nous c’est un peu le 8 mars toute l’année 😉

La part de femmes à la tête d’entreprises stagne depuis plusieurs années autour de 30 %. Pourquoi selon vous ?

Dans l’écosystème start-up, c’est pire puisque seulement 9 % des structures sont cofondées par des femmes. Ce n’est pas étonnant, car les jeunes femmes manquent de modèles. On ne peut pas devenir ce que l’on ne peut pas voir, a très justement dit Sheryl Sandberg*. C’est pourquoi nous avons créé des programmes pour développer la culture entrepreneuriale de plus en plus tôt, comme le POSSIBLE Camp.

Le conseil ultime que vous donneriez à un(e) jeune entrepreneur(-se) ?

Parlez le plus possible de votre idée autour de vous. C’est en partageant votre vision que vous trouverez vos mentors et associés, et que beaucoup de gens seront prêts à vous aider !

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Challenge Wix ?

Grâce à Wix, on peut créer son site gratuitement en 2 jours. C’est simple et accessible tous. Voilà un outil qui aide concrètement les femmes à se lancer dans l’aventure start-up !

Un message à faire passer à nos amis, les hommes ?

Une équipe mixte est 63 % plus performante qu’une équipe 100 % masculine. Alors, si t’en as marre d’être entre mecs dans ta start-up, rejoins le mouvement !

* Directrice des opérations de Facebook, régulièrement classée comme l’une des femmes les plus puissantes au monde par le magazine Forbes.

*************************

Lucie Calschi : « La qualité et la vitesse d’exécution sont les vraies clefs du succès »

Lucie Calschi est cofondatrice, Partner et CEO de l’agence de communication digitale Hudson Mind, qui accompagne les entreprises et start-up françaises dans leur développement numérique à New York. Lucie est également Partner chez Hexagon Consulting Network, le 1er réseau d’experts en implantation et développement sur la côte Est des États-Unis.

Lucie Calschi Journée de la Femme

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, cela vous inspire quoi spontanément ?

Cette journée, officialisée par l’ONU en 1977, date en fait d’une initiative de 1911 : la première Journée internationale des femmes revendiquait le droit de vote et la fin des discriminations au travail. Un siècle plus tard, cet événement reste pertinent car il rappelle que le statut de la femme pose encore problème, y compris dans les pays développés. Mais je lui préfère les mouvements qui, sans être autant médiatisés, ont le mérite de s’inscrire dans la durée.

Au-delà, j’espère que le 8 mars célébrera un jour l’abolition des inégalités de droits entre les sexes, un peu comme le 2 décembre célèbre l’abolition de l’esclavage.

La part de femmes à la tête d’entreprises stagne depuis plusieurs années autour de 30 %. Pourquoi selon vous ?

Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Le manque de confiance en soi des femmes, et ce en dépit de parcours académiques supérieurs à leurs homologues masculins.
  • La conciliation des obligations professionnelles et personnelles. L’entrepreneuriat demande beaucoup d’énergie et de temps. Or, la femme reste souvent le pilier de la cellule familiale.
  • Les médias qui alimentent le mythe de l’entrepreneur héroïque, indépendant et… masculin. Demandez à des étudiants de citer des entrepreneurs à succès et vous aurez toutes les chances d’entendre les noms de Bill Gates*, Jeff Bezos** ou Mark Zuckerberg***.

Néanmoins, les mentalités évoluent, grâce notamment à des études qui montrent que les start-up de high-tech dirigées par des femmes ont un retour sur investissement supérieur de 35 % à celles dirigées par des hommes !

Le conseil ultime que vous donneriez à un(e) jeune entrepreneur(-se) ?

Entourez-vous des bons partenaires dans la construction de votre projet et privilégiez l’association des profils complémentaires !

Un second conseil – si vous hésitez encore avant de vous lancer : qu’importe si vous ne tenez pas l’idée du siècle ; la qualité et la vitesse d’exécution sont les vraies clefs du succès. Travaillant au sein d’un écosystème d’entrepreneurs français à New York, j’ai vu bien des modèles économiques évoluer en cours de route. A commencer par celui d’Hudson Mind. Il faut donc se lancer vite, tester et s’adapter, au risque d’échouer… pour mieux rebondir ensuite. Ne soyez pas trop perfectionniste. Le marché n’attend pas !

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Challenge Wix ?

Pour ce parti pris intéressant : la mise en avant d’égéries féminines. Car les femmes sont, au même titre que leurs homologues masculins, une force pour l’entrepreneuriat. Dans certaines régions du monde (zones rurales d’Asie ou d’Afrique, par exemple), elles sont même plus nombreuses à porter à bout de bras des projets innovants dans les domaines économiques, agricoles, de l’éducation ou de la santé.

De plus, la démocratisation des outils numériques à laquelle contribue Wix est une initiative qui mérite d’être soutenue.

Un message à faire passer à nos amis, les hommes ?

Pour les hommes comme pour les femmes : l’entrepreneuriat est une belle aventure et la diversité des profils (âge, sexe, culture, parcours pro) est un facteur de succès à ne pas négliger en 2016 !

*Faut-il encore présenter le Papa de Microsoft ? 😉

**Fondateur et PDG d’Amazon.

***Fondateur et PDG de Facebook.

*************************

Marie Sermadiras : « Les seules limites sont celles que nous, les femmes, nous fixons nous-mêmes »

Marie Sermadiras est cofondatrice de Zensoon, un site de réservation en ligne de soins de beauté et de coiffure à prix réduits, racheté par le groupe Treatwell.

Marie Sermadiras Journée de la Femme

Le 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, cela vous inspire quoi spontanément ?

Le 8 mars, j’ai toujours une pensée pour ces femmes qui n’ont pas eu la chance d’être nées en France et qui doivent accepter de ne pas être considérées comme égales aux hommes.

C’est également une belle commémoration des avancées réalisées en France où, il y a moins d’un siècle, les droits des femmes étaient encore bien limités. Mais si cette journée est encore d’actualité, c’est qu’il existe toujours beaucoup d’inégalités, dans le monde comme en France.

La part de femmes à la tête d’entreprises stagne depuis plusieurs années autour de 30 %. Pourquoi selon vous ?

Je pense que c’est avant tout lié aux limites que nous, les femmes, nous fixons. Comme penser davantage à notre vie familiale qu’à notre carrière, comme si l’une excluait l’autre. Ou croire que nous n’arriverons pas à surmonter les barrières inhérentes à la création d’une entreprise.

Autrement dit, il n’y a pas de raison concrète qui empêche les femmes de se lancer. La preuve, lorsque nous le faisons, nos entreprises sont en moyenne plus rentables que celles créées par des hommes !

Le conseil ultime que vous donneriez à un(e) jeune entrepreneur(-se) ?

Restez extrêmement persévérant car créer une entreprise, c’est autant de hauts que de bas. Ce n’est même qu’une succession sans fin de loopings ! Il faut avoir le cran de rester à la barre quand le navire est en pleine tempête. Pour cela, l’idéal est de bien s’entourer dès le début, et de ne pas écouter les oiseaux de mauvais augure qui vous diront que votre idée ne marchera jamais – sinon croyez-moi, j’aurais arrêté l’aventure Treatwell au bout de quelques semaines !

Pourquoi avez-vous décidé de participer au Challenge Wix ?

J’ai été convaincue par l’équipe de choc du Challenge Wix ! Elle essaie de sortir des codes classiques des concours de start-up et j’ai vraiment aimé sa vision de l’accompagnement des créateurs d’entreprises.

Un message à faire passer à nos amis, les hommes ?

Je dois avouer avoir du mal à tenir un discours qui varie en fonction du genre. Homme ou femme, si vous décidez de vous lancer dans cette magnifique aventure qu’est la création d’une entreprise, soyez fier de ce que vous êtes en train de réaliser et ne vous laissez pas influencer par ceux qui vous diront que vous n’y arriverez pas !


Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Hmmm, that's not a valid email address.

Hmmm, that's not a valid email address. Email already exists

Hmmm, that's not a valid email address. Invalid email