• 0k
  • 0
Conseils Pour Entreprises \ 11 Juin 2015

5 profils-types d’employés à connaître pour mieux gérer votre entreprise

Comment gérer un conflit avec un employé ? Cette question tourmente bon nombre de managers et de chefs d’entreprise au quotidien. Et pour cause, veiller au bien-être de ses employés (et collègues) n’est pas une mission de tout repos. Et vous avez conscience du fait qu’une équipe épanouie est synonyme de prospérité pour votre activité.

En cas de conflit, votre objectif ne doit pas être d’« embrouiller » votre employé pour qu’il puisse sortir avec le sourire (une fois chez lui, la réalité revient au galop), mais de comprendre sa psychologie afin de cibler ses besoins avec précision et d’y répondre de la meilleure façon qui soit. À cet effet, ajouter à votre arsenal de directeur/manager quelques notions de base en analyse transactionnelle vous permettra de mieux cerner certains profils-types – et donc, d’améliorer la gestion de votre équipe. Non seulement vous gagnerez en efficacité, mais vous pourrez au passage faire votre propre analyse et découvrir vos forces et faiblesses.

employé satsifait

Bien entendu, nous sommes des créatures complexes et aucun d’entre nous ne peut prétendre correspondre exclusivement à l’un ou l’autre de ces profils. Néanmoins, en situation de crise, notre premier réflexe sera généralement d’aller vers notre zone de confort, vers notre profil « dominant ».

Comment ça marche ?

La méthode est simple. Il vous faut compléter la phrase suivante en vous glissant dans les baskets de la personne que vous managez .

I will be OK if I …..

En français, on pourrait traduire grossièrement par « J’irai bien si je…. » ou « Tout se passera bien pour moi si je…. ».

Please You : satisfaire à tout prix

“I will be OK if I please you” traduisez, «  j’irai bien si je t’offre satisfaction ». Croyez-le ou non, la plupart des employés (particulièrement les nouvelles recrues) suivent instinctivement ce raisonnement.  Leur objectif et de faire plaisir à leur supérieur direct afin de gagner son estime.

  • Avantages : disciplinés et agréables, ils font ce qu’on leur demande sans jamais se plaindre.
  • Inconvénients : ils sont les premières victimes de Burn-out parce qu’ils n’osent pas dire « non » et souffrent d’anxiété face à leur supérieur. En outre, quand les choses vont mal ils ne le disent pas directement – mais la machine à café fait office de mur des lamentations.
  • Comment faire face : il vous faut simplement les écouter, les mettre en confiance, leur parler à hauteur d’homme, et leur donner des vacances s’ils en font trop. En cas d’insatisfaction, ménagez-les et détaillez les points spécifiques qui ne vont pas – pas de critique trop générale.

please you

Be Strong : la force est avec eux

“I will be OK if I[‘ll] be strong” traduisez, «  j’irai bien si je reste fort ». Ceux-là sont les enfants à qui on a interdit de pleurer ou de montrer des faiblesses. Ils grandissent dans l’idée que faire preuve de force et dire ce que l’on pense sont les clés du succès. En entreprise, ce sont généralement des professionnels qualifiés mais ils n’hésitent pas à afficher leur mécontentement en cas de conflit.

be strong

  • Avantages : travailleurs et honnêtes, vous savez directement ce qui vous attend. Ils ne perdent pas en performance en temps de crise.
  • Inconvénients : ils ne redoutent pas l’autorité, n’expriment pas d’émotions et la discipline n’est pas leur fort.
  • Comment les gérer : soyez transparent, ferme, et expliquez clairement la situation. Si nécessaire, expliquez-leur aussi que leur force peut intimider leurs collègues et porter atteinte au bon fonctionnement de l’entreprise.

Be Perfect : les perfectionnistes

“I’ll be OK if I[‘ll] be perfect” ou  «  j’irai bien si je suis parfait ». Perfectionnistes, les « be perfect » sont des travailleurs acharnés qui ont le souci du détail. Ils ne laissent pas un i sans son point et méprisent le travail à la va-vite. Ils sont excellents pour l’entreprise à condition de les ménager.

  • Avantages : ils bossent comme 10 et obtiennent d’excellents résultats.
  • Inconvénients : ils ont peur de rater, s’attendent à ce que chacun soit perfectionniste et peuvent aussi s’esquinter la santé au travail.
  • Comment faire face : complimentez-les sur leur travail, apprenez-leur à accepter que la perfection n’est pas nécessaire en toute situation, soyez particulièrement pointu dans vos critiques – ils y sont très sensibles.

be prefect

Hurry Up : les couteaux suisses

“I’ll be OK if I hurry up” ou  «  j’irai bien si je fais vite ». Regardez vos enfants, parce qu’ils feront peut être partie de ce groupe d’individus. L’ère 2.0 encourage ce type de profils. On fait un selfie avec une main, on mange avec l’autre et on regarde une vidéo sur YouTube en même temps. Ces employés aiment la rapidité et le multitasking – comprenez, l’accomplissement de plusieurs tâches simultanément. Ils constituent une génération de fondateurs de start-ups et sont friands d’action.

  • Avantages : ils peuvent effectuer une variété de tâches en parallèle et travaillent rapidement.
  • Inconvénients : ils ne connaissent pas la perfection car ils ne peuvent pas se concentrer trop longtemps sur une même mission. La quantité prime à leurs yeux sur la qualité.
  • Comment faire face : apprenez-leur à être patients. Donnez-leur matière à réfléchir.

hurry up

Try Harder : les éternels insatisfaits

“I’ll be OK if I try harder” ou  «  j’irai bien si je fournis encore plus d’efforts ». Vous connaissez ces collègues absolument incapables de complimenter autrui. Généralement, ce n’est pas par méchanceté ou mauvaise foi. En réalité, ils n’arrivent pas plus à apprécier leur propre travail. Ce sont des « Be perfect » sauf qu’ils ne savent pas ce qu’est la perfection. Le dépassement de soi n’est pas pour eux une réussite, mais un mode de vie permanent.

  • Avantages : ils ne refusent rien, relèvent tous les défis et sont en constante amélioration (professionnelle).
  • Inconvénients : jamais satisfaits, ils peuvent avoir une influence néfaste sur le moral de ceux qui les entourent. En outre, ils ne supportent pas la critique – sauf l’autocritique.
  • Comment faire face : tentez de les calmer et de les complimenter sur certaines tâches effectuées. Aidez-les à faire de l’ordre entre ce qu’il est réaliste d’accomplir et ce qu’il ne l’est pas.try harder

Recevez le
par e-mail !

Rejoignez le blog de Wix Ne manquez rien de notre actu !

Adresse courriel invalide.

l\'email existe déjà

Adresse courriel invalide.

Rejoignez-nous ! \ 

Découvrez nos conseils en web design, en marketing digital,
et suivez toute l'actu Wix ! Pas de spam. Promis.

Adresse courriel invalide.

l'email existe déjà

Adresse courriel invalide.